PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications

Partagez
 

 Victor HUGO (1802-1885)Bavards brodés, tueurs dorés, gueux et ganaches,

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885)Bavards brodés, tueurs dorés, gueux et ganaches,  Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885)Bavards brodés, tueurs dorés, gueux et ganaches,    Victor HUGO (1802-1885)Bavards brodés, tueurs dorés, gueux et ganaches,  Icon_minitimeSam 31 Déc - 15:50


Portant tous les mépris avec tous les panaches;
Puis de l'autre côté mettez un fol essaim
De jeunes belles point avares de leur sein,
Montrant leur torse ainsi qu'Astarté dans la Bible,
Et dépensant le plus de nudité possible
A l'éblouissement des passants enivrés,
Et maintenant prenez. l'homme que vous voudrez,
Je gage Persigny contre Fialin 8` que l'homme
Offrira, quel qu'il soit, une plus forte somme
Pour les nez retroussés que pour les crânes nus,
Et, lascif, à Parieu préférera Vénus.
Aphrodite voguant blonde et rose en sa conque
Éclipsera toujours un Mimerel quelconque;
Tout le conseil d'état qu'on paie un million
Serait.coté deux sous à l'hôtel Bullion,
L'empereur aurait beau leur dire à tous: ma chère!
Ils réussiraient moins que Trinette à l'enchère,
Quoique le coup d'état leur ait pris le menton;
Et Zangiacomi ne vaut pas Margoton.
Habillez Gilardin en jeune mariée,
Puis essayez d'aller le vendre à la criée!
Je doute que Barnum offre un prix insensé.
Brocantez Canrobert. Quot libras in duce? 82
Nubar -l'égyptien est un mortel lubrique,.
J'y consens, mais j'ai beau tâcher d'être lyrique,
je ne vois pas d'ici Nubar faire joujou
Avec Bonjean voulant un meuble en acajou.
J'ouvre un concours, j'y mets mademoiselle Fiocre,
Boudet en maillot rose y sera médiocre,
Et Larabit fort laid, quand même Larabit
Ôterait sa culotte en gardant son habit.
Je craindrai pour l'Huys beaucoup de coeurs de roche
Et fort peu d'acheteurs, hélas, si l'on rapproche
Du frais museau d'Anna le grouin de l'Huys.
Pensez-vous qu'une foule aux regards éblouis
Ira darder sa flamme et braquer ses lorgnettes
Sur Delesvaux cambré cognant des castagnettes?
Jeanne avec son cancan fera sur un pacha
Plus d'effet que Piétri dansant la cachucha.
Entre Ida fraîche éclose et Nisard qui se gâte,
Qui donc hésiterait? Et moi qui parle, en hâte,
Certes, je donnerais, malgré leur teint bruni,
Goyon, Korte et Leboeuf pour Blanche d'Antigny.
H. H. 2 janvier 1870.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885)Bavards brodés, tueurs dorés, gueux et ganaches,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor HUGO (1802-1885) La comète.
» Victor HUGO (1802-1885) Sésostris vivifie en tuant, Gengiskan
» Victor HUGO (1802-1885) La coutume de Lusace
» Victor HUGO (1802-1885) À ANDRÉ CHÉNIER
» Victor HUGO (1802-1885) APPARITION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: