PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications

Partagez
 

 Nérée Beauchemin (1850-1931) Nocturne

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Nérée Beauchemin (1850-1931) Nocturne Empty
MessageSujet: Nérée Beauchemin (1850-1931) Nocturne   Nérée Beauchemin (1850-1931) Nocturne Icon_minitimeLun 30 Jan - 23:10

Nocturne

Ce n'est pas pour nous qu'elle a fait silence,
Ce n'est pas pour nous qu'elle est lourde et dense,
La calme nuit claire où tremble ta voix.

Il est transparent l'azur qui te voile.
Ô cher mort, parmi des clartés d'étoile
Ton sourire flotte et je te revois.

Oh! non, ce n'est pas pour nous qu'elle est close
La chapelle blanche où l'ami repose;
Ce n'est pas pour nous, ce n'est pas pour nous.

La porte d'ivoire est ouverte encore:
La voûte muette est toujours sonore;
La Prière encore y veille à genoux.

L'Automne en sourdine au loin psalmodie.
La chapelle où va mon rêve irradie:
La lampe votive y brûle toujours.

D'où vient ce soupir de musique tendre?
D'où viennent ces pas qui semblent descendre
Par quelque escalier léger de velours?


Dans l'ombre, une main pieuse balance
L'encensoir d'argent, et, dans le silence,
J'entends une voix répondre à ma voix.

La chapelle d'or que l'hysope asperge,
S'emplit de clartés tremblantes de cierge,
Ton sourire flotte et je te revois.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nérée Beauchemin (1850-1931) Nocturne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nérée Beauchemin (1850-1931) Rayons d'octobre
» Nérée Beauchemin (1850-1931) Le chapelet des morts
» Nérée Beauchemin (1850-1931) Le yacht
» FORD Sedan nostalgia 1931... TERMINé
» Ballade nocturne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: