PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications

Partagez
 

 Alphonse Beauregard (1881-1924) Conscience du coeur I

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Alphonse Beauregard (1881-1924) Conscience du coeur I Empty
MessageSujet: Alphonse Beauregard (1881-1924) Conscience du coeur I   Alphonse Beauregard (1881-1924) Conscience du coeur I Icon_minitimeLun 30 Jan - 23:18

Conscience du coeur

Alternances
I
Plein de joie en puissance et de force inutile,
Son front de jour en jour plus proche de l'argile,
Il est des temps où l'homme, endurci, ne sent rien
Que le choc des désirs brutaux contre les siens.
Il marche et devant lui les spectacles du monde
Passent sans l'enrichir d'une image féconde.
Tout à coup l'amour vient, lumineux, triomphal,
Et l'homme qu'attirait un paradis banal,
Le dédaigne et se vêt de nouvelle espérance.
Des faits accoutumés changent de résonnance,
Son courage grandit devant les actions,
Son esprit a des heurts d'où naissent des rayons,
Ses rêves, saccadés comme un feu d'artifice,
Vont du rose avenir au pourpre sacrifice.
Il vit avec ceux-là qui, d'un geste hautain,
Jetèrent aux chacals un luxueux destin
Pour un instant d'amour, de folie et d'extase.
Il revoit dans l'histoire, oscillant sur leur base,
Les lourds événements, rochers superposés
Que lança sur le peuple ou retint un baiser.
Toute une mer d'émotions en lui s'agite,
Il saisit, par son coeur que le sang précipite,
Le rythme de la vie au sein de l'univers :
Le majeur des étés, le mineur des hivers,
Les modes alternés en quoi tout recommence,
Le rire des fruits mûrs, le songe des semences,

Et l'aspiration profonde de la nuit
Qui prépare le jour de travail et de bruit.
Des blocs d'ombre, soudain, se barrent de lumière,
Il comprend la pensée inscrite en la matière
Par ceux qui, rayonnants d'aimer et d'exister,
Expriment leur ivresse en oeuvres de beauté.
Des plus hauts aux plus bas il voit partout les êtres,
Commandés par l'amour, se chercher, se connaître,
Créer des fleurs, des nids, des ruches, des maisons,
Des groupes, des cités, des forêts des buissons,
Et, vibrant, il respire au centre de la vie.

Riche de sa pensée active et rajeunie,
A la femme du Rêve il accourt la porter,
Tel un prodigieux bouquet diamanté,
Cependant que déjà monte, comme une flamme,
L'orgueil qui de nouveau desséchera son âme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Alphonse Beauregard (1881-1924) Conscience du coeur I
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin
» Coeur mini sampler ...
» Mon coeur te reste
» Cartes de Noël de Carte de Coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: