PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Charles Baudelaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:46

Rappel du premier message :

Charles Pierre Baudelaire est un poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort dans la même ville le 31 août 1867. Il est l'un des poètes les plus célèbres du xixe siècle : en incluant la modernité comme motif poétique, il a rompu avec l'esthétique classique.

Accès aux poèmes de Charles Baudelaire


Dernière édition par Rose Des Sables le Mer 10 Aoû - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Inaya
Plume d'Eau



Nombre de messages : 50031
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:54

avec ce passage du Premier Manifeste du surréalisme :
« Réduire l'imagination à l'esclavage, quand bien même il y irait de ce qu'on appelle grossièrement le bonheur, c'est se dérober à tout ce qu'on trouve, au fond de soi, de justice suprême. La seule imagination me rend compte de ce qui peut être, et c'est assez pour lever un peu le terrible interdit ; assez aussi pour que je m'abandonne à elle sans crainte de me tromper »


Dernière édition par Rose Des Sables le Mer 10 Aoû - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:54

Ainsi, le surnaturalisme comporte en germe certains aspects de l'œuvre de Lautréamont, de Rimbaud et du surréalisme même.
C'est à propos de la peinture d'Eugène Delacroix et de l'œuvre de Théophile Gautier que Baudelaire a usé de cette formule célèbre qui caractérise si justement son art : « Manier savamment une langue, c'est pratiquer une espèce de sorcellerie évocatoire. C'est alors que la couleur parle, comme une voix profonde et vibrante, que les monuments se dressent et font saillie sur l'espace profond ; que les animaux et les plantes, représentants du laid et du mal, articulent leur grimace non équivoque, que le parfum provoque la pensée et le souvenir correspondants ; que la passion murmure ou rugit son langage éternellement semblable. »
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:54

Baudelaire utilise régulièrement la synesthésie pour rapprocher les sens, notamment dans le poème Correspondances.
Seul Gérard de Nerval, avant lui, avait créé une poésie qui ne fût pas littérature. Libérée du joug de la raison, la poésie peut désormais exprimer la sensation.
« En faisant de Baudelaire le chef de file d'une poésie de la sensation, Barrès le montre s'épuisant à « chercher de sensations en sensations des frissons, des frissons nouveaux. »
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:55

Et lors de l'inauguration du monument Baudelaire au cimetière du Montparnasse, Armand Dayot, inspecteur des Beaux-Arts rappellera cette recherche de la sensation : « Ce fait même d'avoir découvert un frisson nouveau, frisson qui va jusqu'à l'extrême limite de la sensibilité, presqu'au délire de l'Infini, dont il sut emprisonner les manifestations les plus fugitives, fait de Baudelaire un des explorateurs les plus audacieux mais aussi des plus triomphants de la sensation humaine»
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:55

Déjà, dans ses meilleurs poèmes, Baudelaire, comme Mallarmé et Maurice Maeterlinck, ne conserve du vers classique que sa musique, évitant par les césures irrégulières, les rejets, les enjambements le caractère par trop mécanique de l'alexandrin, et annonce ainsi les prémices du vers impair de Verlaine, les dissonances de Laforgue, qui aboutiront finalement à la création du vers libre. Sans le savoir, Baudelaire fonde ainsi les bases de ce que l'on appellera plus tard le symbolisme.
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:55

Inspiré par la lecture de Gaspard de la nuit d'Aloysius Bertrand qui, le premier, avait introduit le poème en prose en France, il compose Petits poèmes en prose et explique dans sa préface : « Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience ? »
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:56

Jeanne Duval

Jeanne Duval est la principale muse de Baudelaire, avant Apollonie Sabatier et Marie Daubrun. Il entretint une relation tumultueuse et résolument charnelle avec cette mystérieuse quarteronne40, proche des gens de théâtre et même comédienne secondaire au théâtre de la Porte-Sainte-Antoine. Pour fuir les créanciers, elle avait pour habitude d'emprunter diverses identités (en 1864, elle se faisait appeler Melle Prosper). On pense qu'elle s'appelait en réalité Jeanne Lemer41. Baudelaire paya sa pension à l'hospice à son amante. Leur ménage, fait de ruptures et de réconciliations, représentait la collusion de deux forts caractères.
Elle représente pour lui l'ignorance intacte, l’animalité pure
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:56

Poèmes lui rendant hommage

Le Balcon
Parfum exotique
La Chevelure
Le Serpent qui danse
Une charogne
Sed non satiata
Le Léthé
Remords posthume
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:56

Ce dernier poème, détaillant le destin réservé après la mort de Jeanne, est peu élogieux. Il est un bilan amer et cruel d'une relation qui n'a su satisfaire Baudelaire, source de plus de souffrances que de bonheur. Il se conclut ainsi « Et le ver rongera ta peau comme un remords. »
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:57

Principaux ouvrages



Salon de 1845 (1845)
Salon de 1846 (1846), illustré par Raymond Pelez
La Fanfarlo (1847), nouvelle
Du vin et du haschisch (1851)
Fusées (1851), journal intime
L'Art romantique (1852)
Morale du joujou (1853, réécrit en 1869)
Exposition universelle (1855)
Les Fleurs du mal (1857)
Le Poème du haschisch (1858)
Salon de 1859 (1859)
Les Paradis artificiels (1860)
La Chevelure (1861)
Réflexions sur quelques-uns de mes contemporains (1861)
Richard Wagner et Tannhäuser à Paris (1861)
Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1869), poème en prose (posthume)
Le Peintre de la vie moderne (1863)
L'œuvre et la vie d'Eugène Delacroix (1863)
Mon cœur mis à nu (1864), journal intime
Curiosités esthétiques (1868)
Lettres
L'Art romantique (1869)
Journaux intimes (1851-1862)
Baudelaire fut également parmi les premiers traducteurs en français d'Edgar Allan Poe (qu'il réunit dans plusieurs recueils, notamment les Histoires extraordinaires), qu'il contribua à faire connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Inaya
Plume d'Eau
Inaya


Féminin
Rat
Nombre de messages : 50031
Age : 60
Date d'inscription : 05/11/2010

Charles Baudelaire - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Charles Baudelaire   Charles Baudelaire - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Aoû - 18:57

Éditions de référence

Œuvres complètes, édition de Claude Pichois, 2 tomes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1975-1976.
Correspondance, édition de Claude Pichois, 2 tomes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1973.
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Baudelaire
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: