PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Michel d'Amboise

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:05

Michel d'Amboise, écuyer, surnommé « l'esclave fortuné » (vers 1502-1547), homme de cour, poète, traducteur et essayiste prolixe, connut, dans la première moitié du xvie siècle, une vie très mouvementée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:05

Biographie

Né à Naples en Italie, vers 1502, ce fils naturel de Chaumont d'Amboise, neveu de Catherine d'Amboise se maria, contre le gré de sa famille, le 3 août 1520 par devant Guillaume lefournier et son adjoint, notaires-tabellions de la ville de Saint-Quentin, avec Adrienne de Herdecourt (ou Hardecourt, près de Douai) dont il eut un fils Jean d'Amboise, (Né à Douai en 1522). Catherine d'Amboise qui entretenait avec certains poètes des rapports de mécène, le sera pour son neveu Michel, poète et traducteur qui ayant publié plusieurs recueils, fut un temps à son service.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:05

Mais lasse de ses frasques, elle le chasse. Michel, qui finit par se faire une raison, passe au service d’une nouvelle protectrice : la nièce même de Catherine, Antoinette d'Amboise. Après avoir été chassé à nouveau, de chez sa cousine Antoinette, Michel se rendit à Paris où il se fit arrêter pour un crime dont il fut complice. Enfermé au Châtelet une première fois pendant six mois, puis pendant un an, il écrivit ses premiers ouvrages entre 1529 et 1531.
Les complaintes de l'esclave fortuné
Les bucoliques de Baptiste Mantua
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:05

La penthaire de l'esclave fortuné où sont contenues plusieurs lettres et fantaisies.
A la bataille de Pavie, en février 1525, Michel d'Amboise avait été, avec son demi-frère Georges, sous les ordres du Grand-Maître Anne de Montmorency. Plus tard, il fut attaché à son service . Lorsqu'il se retrouva en prison Michel s'adressa au Grand-Maître dans les termes suivants: (Voir son livre "Le Babilon", édité en 1535).
Depuis me fuis rangé foubs ta puiffance
Pour te donner fervice continu,
Ainsi, Monsieur, que fouvent as congnu.
En me portant par sa feule voullunté
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:06

Un an y a que prifonnier je suis,
Lequel avoir je n'ay point d'efpérance
S'il ne te plaift m'en donner la puiffance.
Peu de jours après cette lettre Michel sortit de prison, mais, ayant dérogé, sa famille confia son fils, Jean d'Amboise, à un prêtre Jean Rozel qui pourvut à son éducation et qui l'orienta vers des études de chirurgie. Plus tard, ce fils Jean, après avoir été chirurgien d'Anne de Montmorency, fut aussi, chirurgien de cinq rois : François Ier, Henri II, François II, Charles IX et Henri III.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:06

Menant grand train, toujours à court d’argent, Michel n’hésite pas, pourtant, à faire imprimer plusieurs poèmes dédiés à ses protectrices en forme de supplique. Les revers de fortune, les misères du monde et ses malheurs personnels sont autant de sujets qu’il aborde longuement. Le poète, malgré l'évidente sincérité de ses textes, n'a-t-il pas vu là des thèmes susceptibles de toucher le cœur de ses tantes et mécènes ? Ayant perdu, très tôt, sa première femme, il se remaria, en 1528, avec Isabeau du Bois qui mourut en couches avec l'enfant qu'elle portait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:06

Michel d'Amboise entretenait des amitiés avec des poètes tels Gilles Corrozet ou François Habert, dit le Banni de Liesse. On garde de ce dernier, natif d'Issoudun ; un poème demeuré manuscrit : l'Amant infortuné (Chantilly, Musée Condé, 508, XIV B 4).
Les recueils de poésies et les traductions de Michel d'Amboise, ont tous été publiés de son vivant entre 1529 et 1547.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:06

Œuvres[modifier]

Michel d'Amboise. Divers recueils de poésie parlées et chantées
Michel d'Amboise, Le Guidon des gens de guerre, Paris, 1543. (ré-édition Galliot du Pré, Paris, 1843, 176 p.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:06

Poèmes

Le blason de la dent

Dent, qui te montres en riant
Comme un diamant d'Orient
Dent précieuse et déliée,
Que nature a si bien liée
En celui ordre où tu reposes
Qu'on ne peut voir plus belle chose
Dent blanche comme cristal, voire
Ainsi que neige, ou blanc ivoire ;
Dent qui sens bon comme fait baume,
Dont la beauté vaut un royaume ;
Dent qui fais une bouche telle
Comme fait une perle belle
Un bien fin or bouté en aeuvre ;
Dent que souvent cache et découvre
Cette belièvre purpurine,
Tu fais le reste être divine,
Quand on te voit à découvert.
Mais, dent, quand ton pris est couvert
Le demeurant moins beau ressemble,
Car son honneur est, ce me semble,
Luisant ainsi que perle nette,
Qui reluit comme une planète,
Encore plus fort que la lune ;
En tout le monde n'en est une
Qui soit si parfaite que toi.
Je te promets quand je te vois,
Comme au premier que je te vis, je suis tout transi et ravi,
Et cuide au vrai, te regardant,
Que ce soit un soleil ardent
Qui se découvre des nuées.
De l'odeur qui belle dent rache,
Garde-toi bien qu'on ne t'arrache,
Car pour vrai qui t'arracherait,
Plusieurs et moi il fâcherait
Pourtant que l'arracheur méchant
Arracherait en t'arrachant,
La beauté de toute la face,
Qui n'a sans toi aucune grâce."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel d'Amboise Empty
MessageSujet: Re: Michel d'Amboise   Michel d'Amboise Icon_minitimeSam 13 Aoû - 13:07

Le Printemps

Au temps de Ver qu'un chacun prend plaisance
A écouter la musique accordance
Des oisillons qui par champs, à loisir,
A gergonner prennent joie et plaisir
Voyant les fleurs en verdures croissantes,
Arbres vêtus de feuilles verdoyantes,
Prendre Cérès sa robe jà couverte
Totalement de branche ou herbe verte,
Dame Nature aorner les branchettes
De prunes, noix, cerises et pommettes
Et d'autres biens qui servent de pâture
A toute humaine et fragile facture.
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel d'Amboise
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: