PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Vital d'Audiguier

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:23

Vital d’Audiguier (né vers 1565 à Najac1 - mort assassiné à la suite d’une querelle de jeu à Paris en 1624), est un poète et écrivain français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:23

Biographie

Son père, Durand d’Audiguier, avait, dans la magistrature, une place qu’il lui résigna. Il en exerça les fonctions jusqu’en 1590. Son attachement à la cause du roi lui fit souvent courir des dangers, et même il fut blessé par de soldats du parti des ligueurs, en deux occasions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:23

Ce fut à cette époque que d’Audiguier entra dans la carrière militaire. Il fit plusieurs campagnes, se trouva à on grand nombre d’affaires, et, quoiqu’il eût du courage et qu’il cherchât toutes les occasions de se distinguer, il n’obtint aucun avancement. La paix lui permettant de se retirer, il vint demeurer à Paris, où il se lia d’amitié aux les plus beaux esprits du temps.
Son éducation n’avait pas été négligée et il ne manquait lui-même ni d’esprit, ni de goût. Comme il s’aperçut que tous ceux qui faisaient des vers obtenaient facilement l’entrée des meilleures maisons, il se mit à en composer. Il n’était pas poète et il n’attachait pas une très grande importance à ses vers; aussi ne se pressait-il pas de les recueillir.
Des malheurs qui lui arrivèrent, achevant de le ruiner, l’obligèrent de se faire une ressource de sa plume. Ce fut alors qu’il se mit à faire des traductions de l’espagnol. Elles eurent, la plupart, du succès et l’Académie, en 1658, les désigna parmi les ouvrages les mieux écrits qu’il y eût en français. Elles n’ont perdu, par la suite, leur réputation parce qu’il en a été fait de meilleures depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:23

Sa traduction des Nouvelles de Cervantes et celle des Aventures de Lazarille de Tormes, ont été réimprimées le plus souvent. Il a traduit aussi les Travaux de Persiles et de Sigismonde, de Cervantes, 1626, in-8°. Le Vrai et ancien usage des duels, Paris, 1617, in-8°, est un livre curieux, et qui, au jugement de Bayle, n’est pas indigne de conserver une place dans les bibliothèques. Ses poésies ont été imprimées en 1606 et en 1614 et réimprimées en partie dans les recueils du temps.
On ne peut fixer d’une manière précise l’époque de sa mort que les uns la placent, en 1625, Bayle, en 1650, et d’autres en 1634, mais on s’accorde à dire qu’il fut assassiné quoique, d’après Guillaume Colletet, non dans un tripot mais dans la maison d’une Présidente qu’il ne nomme pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:23

Barbier, dans son Examen critique et complément des Dictionnaires historiques, 1820, a analysé, p. 55, la vie de D’Audiguier écrite par G. Colletet et a donné la Bibliographie complète de ses œuvres en prose et en vers.
Vital d’Audiguier a été confondu avec son neveu, prénommé Pierre, et on leur a attribué indifféremment les mêmes ouvrages. II y a eu aussi un Henri d’Audiguier, sieur de Mazet, avocat-général de la reine-mère, en 1662 ; celui-ci n’est connu que par des corrections à la traduction d’Héliodore, par Montlyard, 1626, 1618, in-8°, et par une mauvaise brochure in-4°, contre Mézeray, qui a pour litre le Censeur censuré, adressé au sieur Sandiricourt (Fr. Eud. de Mézeray), auteur d’un libelle, intitulé: le Censeur du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:24

Œuvres

les Amours de Lysandre et de Caliste
les Amours d’Aristandre et de Cléonice
Le Vrai et Ancien Usage des duels, 1617, ouvrage cité avec éloge par Pierre Bayle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:24

Traductions

les Nouvelles de Cervantès
les Travaux de Persilès et de Sigismonde, du même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Vital d'Audiguier Empty
MessageSujet: Re: Vital d'Audiguier   Vital d'Audiguier Icon_minitimeMar 16 Aoû - 14:24

Poèmes

Sonnet

Faire l’amour alors qu’il me défait

Faire l’amour alors qu’il me défait,
Et tout défait, l’amour même défaire,
Le défaisant, le rendre plus parfait,
Le parfaisant, l’éprouver plus contraire.
Se délecter aux plaies qu’il me fait,
Chanter l’honneur de mon fier adversaire ;
Et de cent maux endurés en effet
Ne rapporter qu’un bien imaginaire.
Cacher son mal de crainte de le voir,
Crier merci de faire son devoir,
En même temps se louer et se plaindre,
Se détester et se faire la cour
Se mépriser et soi-même se craindre,
C’est en deux mots la défaite d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
 
Vital d'Audiguier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: