PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerDernières imagesConnexion
 

 Victor HUGO (1802-1885) Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Victor HUGO (1802-1885) Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie   Victor HUGO (1802-1885) Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie Icon_minitimeMer 21 Sep - 20:01

Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie.
Au son des gais tambours, sur des tapis de soie,
Les sultanes dansaient sous son lambris sacré ;
Et, tel qu'un roi couvert de ses joyaux de fête,
Superbe, il se montrait aux enfants du prophète,
De six mille têtes paré!

Livides, l'oeil éteint, de noirs cheveux chargés,
Ces têtes couronnaient, sur les créneaux rangées,
Les terrasses de rose et de jasmins en fleur :
Triste comme un ami, comme lui consolante,
La lune, astre des morts, sur leur pâleur sanglante
Répandait sa douce pâleur.

Dominant le sérail, de la porte fatale
Trois d'entre elles marquaient l'ogive orientale ;
Ces têtes, que battait l'aile du noir corbeau,
Semblaient avoir reçu l'atteinte meurtrière,
L'une dans les combats, l'autre dans la prière,
La dernière dans le tombeau.

On dit qu'alors, tandis qu'immobiles comme elles,
Veillaient stupidement les mornes sentinelles,
Les trois têtes soudain parlèrent ; et leurs voix
Ressemblaient à ces chants qu'on entend dans les rêves,
Aux bruits confus du flot qui s'endort sur les grèves,
Du vent qui s'endort dans les bois !
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Le sérail...! Cette nuit il tressaillait de joie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor HUGO (1802-1885) Cette nuit là
» Victor HUGO (1802-1885) A cette heure de nuit où l'homme vague et trouble
» Victor HUGO (1802-1885) Cette nuit, il pleuvait, la marée était haute
» Victor HUGO (1802-1885) Les têtes du sérail
» Victor HUGO (1802-1885) Querelles du sérail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: