PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,  Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,    Victor HUGO (1802-1885) Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,  Icon_minitimeLun 10 Oct - 22:34

Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,
Et d'arriver les mains pleines de violences, '
Et dejeter'un glaive au plateau des balances.
Il paraît, on tressaille; il marche; on dit: C'est Dieu.
Mort à la mort! Au feu la loi sanglante! au feu
Le vieux koran de fer, l'affreux code implacable
Qui tord l'irrémissible avec l'irrévocable,
Qui frappe, qui se venge, et qui se trompe! A bas,
Croix qui saisis Jésus et lâches Barrabas!
A bas, potence,. avec toutes tes branches noires!
Fourche que Vouglans mêle à ses réquisitoires,
Solive épouvantable où Tristan s'accouda,
Machine de Tyburn et de la Cébeda,
Démolis-toi toi-même, et croule, mutilée,
Avec le saint-office et la chambre étoilée,
Et tourne contre toi la mort que tu contiens!
Charpente.que l'enfer fait.lécher: à ses chiens,
Va pourrirdans la terre éternelle et divine
Qui ne te connaît point,' toi l'arbre sans racine,
Qui t'exclut de la sève et qui ne donne pas
La vie au, bois féroce où germe le trépas!
Fuis, dissous-toi; perds-toi dans la grande nature!
Engins qu'a maniés le.meurtre et la, torture,
O monstrueux outils de la tombe, assassins,
Rappelez-vous les bons, les innocents, les saints,
Et, demandez-vous-en compte les uns aux autres!
Tous les crimes du faible ont pour source les vôtres.
Poutre, ébrèche la hache et brise-le couteau!
Hache, deviens cognée et frappe le poteau!.
Frappe! Exterminez-vous, ,ô ténébreux complices!
Et tombe pêle-mêle,. ô forêt des supplices,
Roue, échelle, garrot, gibet, et.glaive,,et faulx,
Sous le bras du progrès, bûcheron d'échafauds!
Non, non quoi que ce soit qui ressemble à la haine.
N'est pas le dénouement, et l'aurore est certaine;
C'est au bonheur que doit,. quoi qu'on fasse, aboutir
L'effort humain, ce sombre et souriant martyr;
La vie 'aux yeux sereins sort,toujours de la tombe;
Tout déluge 'a pour fin le vol d'une colombe
Jamais l'espoir sacré.n'a dit :'Je'me trompais.
Oh! ne vous lassez point, penseurs; versez la paix,
Versez la foi, versez l'idée et la'prière,
Et sur ces flots de nuit des torrents de lumière!
Gloire à' Dieù! nul progrès ne se fait à demi...
Le malheur du méchant,, le 'deuil de l'ennemi,
Non, ce n'est pas le but, sous & Ciel qui déborde
De bonté, de pardon, d'extase et, de concorde.
Vivants,' toutes les fois que ce globe de' fer,
Ébauche un peu d'édén, ruiné' un peu d'enfer,
Et qu'un écueil's'éCioule; et' qu'un phare, flamboie,
Et que les nations font des pas vers la joie
En luttant, en cherchant; en priant, en aimànt
' Le ciel rayonné et semble un 'grand consentement.
Ô tous! vivez, marchei, croyez! sôyez tranquilles.
- Mais quoi! le râle sourd des discordes civiles,
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Le droit.n'a pas besoin de se mettre en fureur,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: