PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) À mesure qu'au loin s'éclipse

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) À mesure qu'au loin s'éclipse Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) À mesure qu'au loin s'éclipse   Victor HUGO (1802-1885) À mesure qu'au loin s'éclipse Icon_minitimeLun 31 Oct - 23:55

À mesure qu'au loin s'éclipse
La plaine effacée au regard,
Toute une sombre apocalypse
Apparaît à l'homme hagard.

Tous ces fantômes que, sans nombre,
Produit le soir qui s'assombrit,
L'entourent, et, sortant de l'ombre,
Entrent en foule en son esprit.

Noir cerveau sur qui Dieu surplombe,
Il rêve ce que Jean rêva,
Le jour qui fuit, la nuit qui tombe,
La mort qui vient, l'homme qui va...

Devant sa paupière enflammée,
Sur un fond morne. et sans rayons,
Comme les flots d'une fumée,
Passent les lentes visions.

La destinée à lui se montre.
Il croit entrevoir, en fuyant
Les pâles spectres qu'il rencontre,
Quelque paysage effrayant.

Il songe effaré! -Tout se lève,
Tout retombe, tout a flotté.
Il ne sait plus si c'est lé rêve
Ou si c'est la réalité. -

Puis tout prend forme, tout se range
Comme en un enfer douloureux,
Et tout dans cette brume étrange
Devient distinct, et reste affreux.

Il voit les fortunes humaines
Comme un taillis vertigineux
Où resplendit l'oeil des sirènes
Sous des branchages épineux:

Il plonge son regard qui brille
Dans ce gouffre aux aspects mouvants,
Dàns ces ténèbres où fourmille
L'aveugle foule des vivants.

À travers l'ombre et ses embûches,
Il entend bruire leurs voix
Comme des essaims dans les ruches,
Comme des oiseaux dans les bois.

Chacun travaille, -loi tracée
Par Dieu même à l'homme maudit!
L'un son champ, l'autre sa pensée.
.L'un creuse, l'autre approfondit.

Tous vont cherchant, aucun ne trouve.
Le ciel semble -à leur désespoir
Noir comme l'antre d'une louve,
Au fond d'un bois, l'hiver, le soir.

Où vont-ils?. vers la.mêrne porte.
Que sont-ils? les flots-d'ùn torrent.
Que disent-ils.? la nuit l'emporte.
Que font-ils? la tombe le prend.

Un vent, comme le jonc flexible;
Les courbe tons; jeunes et vieux.
Oh! de quelle bouche invisible
Souffle ce vent mystérieux!
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) À mesure qu'au loin s'éclipse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UD] Total Eclipse (2011) [DVDRIP FR]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: