PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) ... Des sages?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) ... Des sages? Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) ... Des sages?   Victor HUGO (1802-1885) ... Des sages? Icon_minitimeMar 1 Nov - 0:18

... Des sages?

En veux-tu voir, songeur? Vois ces frais, écoliers
Qui s'échappent des bancs et courent aux halliers,
Et vont aux champs, légers, libres, de jeunesse ivres,
Poussant des cris, cueillant des fleurs, jetant les livres,
Et qui se laissent vivre et de joie inonder,
Et s'emplissent l'esprit de jour, sans demander
A l'aurore des cieux comment elle s'appelle!
Vois ces deux amoureux qui 'cherchent la chapelle
De l'azur, des taillis profonds, des bruits d'oiseaux,
Et qui laissent leur coeur fuir, avec les ruisseaux,
Jaser avec les nids, avec le soleil luire,
Sans vouloir, sans tenter, sans creuser, sans construire
Autre chose qu'un rêve ineffable et réel!
Ils s'inquiètent peu de l'inutile ciel;
Ils n'en ont pas besoin puisqu'ils disent: je t'aime!
Qu'en feraient-ils; étant le paradis eux-même?
Ils portent l'un et l'autre un songe sur leur front;
Ils sont heureux; pour aube et pour azur ils ont,

Lui, qu'elle soit si belle, elle, qu'il soit si tendre!
Le rossignol suspend son chant pour les entendre.
Ils vont, doux insensés du coeur, couple enivré
De la voix amoureuse et du regard sacré;
Ils vont, ils sont! La main par la main est pressée;
Ils vivent lèvre à lèvre et pensée à pensée;
Si bien que tout leur être est un frisson joyeux,
Et que, près des rayons que prodiguent leurs yeux,
Le matin est avare et l'astre est économe;
Et que la jeune fille aime, et que le jeune homme
Adore, et qu'autour d'eux le bois frémit! si bien
Qu'ils ne savent plus rien, qu'ils ne veulent plus rien,
Que pour ces éblouis la plaine est une fête,
Et que tous les passants tournent vers eux la tête,
Et que les jeunes sont jaloux, et que les vieux
Tristes de n'être plus jaloux, sont envieux!
Ce beau couple est penché sur l'eau qui désaltère.

Songeur! songeur! il est deux sages sur la terre;
Le premier est l'enfant, le second est l'amant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) ... Des sages?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: