PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Au Luxembourg

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Au Luxembourg Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Au Luxembourg   Victor HUGO (1802-1885) Au Luxembourg Icon_minitimeSam 26 Nov - 16:59

AU LUXEMBOURG
Un banc. Deux astronomes.
PREMIER ASTRONOME
L'équinoxe ravage affreusement nos côtes.
DEUXIÈME ASTRONOME
Le vent est vicieux. Il fait beaucoup de fautes.
PREMIER ASTRONOME
L'homme se met en route et se trompe souvent.
DEUXIÉMÉ ASTRONOME
Notre vie est de l'eau conduite par du vent.
Sur un autre banc. Des invalides causent.
UN INVALIDE
Tout est en feu.
UN AUTRE
Depuis Berlin jusqu'en Sicile!
UN AUTRE
Faire rentrer Bellone en cage est difficile.
UN. AUTRE
Il faut faire la paix avec cet animal
De roi de Prusse.

UN AUTRE
À bas' la guerre!

UN AUTRE
Tout va mal.

UN AUTRE
L'empereur ne sait plus où donner de la tête.

UN RÊVEUR, passant.
Les rois lâchent la guerre et c'est Dieu qui l'arrête.
Sur un autre banc. Deux étudiants.

LE PREMIER ÉTUDIANT
Que lis-tu? Cujas?

LE DEUXIÈME
Non. Je lis Dante et Lucain:
Mon père est royaliste et moi républicain.
C'est sa faute. Il m'envoie à Paris. Je m'y forme.
J'y grandis. Je m'emplis de la lumière énorme,
Et j'étais paysan et je suis citoyen.
Sur un autre banc. Deux prêtres.
:L'ABBÉ CARON
Fils, le but, c'est l'église, et Dieu c'est le moyen;
Cela n'empêche pas Dieu d'être Dieu; mais; prêtres,
Nous sommes serviteurs avant d'être les maîtres;
Le prêtre est roi, depuis Moïse et Salomon;
Ce qu'on nomme l'esprit humain, é'est le démôn;
La raison est un mot que le dogme rature;
Et c'est pourquoi souvent, corrigeant la nature,
Ce que le ciel permet, le prêtre le défend;
Quand on entend parler le diable dans l'enfant,
Il faut sévir, il faut lui dire de se taire.

L'ABBÉ DE LAMENNAIS
Et c'est ainsi qu'étant Porée, on fait Voltaire.
Sur un autre banc.
UN VIEILLARD
Vous donnez une charte au peuple; qui se perd,
Pour qu'il soit sage. Eh bien, c'est terrible, il s'en sert...

UN AUTRE VIEILLARD
Pour être libre.
Sous les arbres.
UNE JEUNE FILLE
Non!

UN JEUNE HOMME
Que le sein''soit de marbre,
C'est bien, mais pas le coeur.

LA JEUNE FILLE
Laissez-moi!

LE JEUNE HOMME
Sous un arbre
On s'embrasse.

LA JEUNE FILLE
Embrassez. -Mais pas comme cela.

LE JEUNE HOMME
LA JEUNE FILLE
Non!
Dans une allée.
UN ENFANT, à une boule qu'il fait rouler.
Je ne veux pas que vous alliez par là!

25 juin 1876.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Au Luxembourg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: