PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Entre le zist et le zest

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Entre le zist et le zest  Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Entre le zist et le zest    Victor HUGO (1802-1885) Entre le zist et le zest  Icon_minitimeSam 26 Nov 2011 - 17:06

ENTRE LE ZIST ET LE ZEST
LE MARQUIS GRUCCIA. -BARACCA, jolie femme (Zist).
STRUBBLE (Zest).
BARACCA
Qu'est Strubble? GRUCCIA

Mon ami. BARACCA
Moi, je suis ton amante.
Parbleu.
Strubble est laid.
GRUCCIA
BARACCA
GRUCCIA
Certe!
BARACCA
Et moi je suis...

GRUCCIA, avec un baiser.
Charmante!

BARACCA
Strubble est chauve, et moi j'ai des cheveux.
Elle laisse tomber sa chevelure blonde sur ses épaules nues.
GRUCCIA
Apollo
N'est pas plus coiffé d'or alors qu'il sort de l'eau.
Tes cheveux sur ton front sont comme un flot d'aurore.

BARACCA
Il ressemble à Midas.

GRUCCIA
Tu ressembles à Flore.

Il est bête.
À peu près:
BARACCA
GRUCCIA
BARACCA
J'ai de l'esprit.
GRUCCIA
Tout plein.

BARACCA
Il a le ton sec.

GRUCCIA
Dur.

BARACCA
J'ai le parler...
GRUCCIA
Câlin.
BARACCA
Son odeur!

GRUCCIA
On le flaire, et, toi, l'on te devine.
Galamment.
Ainsi, quand Vénus marche, elle apparaît divine.

BARACCA
Il est mal fait.

GRUCCIA
Bossu.

BARACCA
Triste!...
Elle rii.
Et vois-ma gaîté!

GRUCCIA
Il se nomme laideur, tu t'appelles beauté!

BARACCA
C'est un homme épineux, piquant, pointu, morose,
Désagréable. Il est le chardon!

GRUCCIA
Toi la rose.
BARACCA
M'aimes-tu?

GRUCCIA
BARACCA
Eh bien, rien à demi.
Choisis de ta maîtresse ou bien de ton ami.
Strubble ou moi. L'un des deux est de trop. Et c'est l'heure
Qu'il faut que l'un s'en aille et que l'autre demeure.
Entre la belle fille et l'affreux vieux garçon,
Décide. Strubble ou moi quitterons la maison.
Choisis. Moi d'un côté, de l'autre cette brute.
GRUCCIA
Mais je n'hésite pas, mon ange, une minute.
Je te flanque à la porte.
Baracca se lève indignée et sort sans le regarder.
Il reste seul.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Entre le zist et le zest
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: