PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F82

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F82 Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F82   Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F82 Icon_minitimeJeu 22 Déc - 22:48

F° 82 144/257. Vers 1840?
Une fourmi qui' traîne une mouche dans l'herbe.
L'univers est un gouffre et l'âme est un abîme.
La patrie est un point et l'homme est un atôme.
Ne me comprenant pas ils m'appellent barbare.
(Barbarus hic ego sum qui non intelligor illis) 27
Laissons faire le temps, le temps mystérieux!

Océan. p. 516.
Homme, à quoi bon,tant de peine?
Pourquoi tant de sueurs, de labeurs, de travaux?
Que te sert de t'essouffler pour de misérables intérêts?
Car tu ne te reposes jamais
Car tu mènes le boeuf avant le jour au sillon.
Car
A l'heure où l'oiseau dort dans les forêts perdues,
On entend, sous ton fouet qui les presse et les suit,
Sonner les clairs grelots des mules éperdues,
Courant aveuglément dans les routes la nuit!
A quoi bon tout cela? ne faut-il pas mourir?
Ne faut-il pas s'en aller dans l'ombre?
Moins de labeur et plus de contemplation.
Cherche Dieu dans ton âme! Aime! voilà la loi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F82
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: