PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68 1855.

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 132246
Age : 56
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68 1855.   Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Icon_minitimeVen 23 Déc - 12:40

F° 68 1855.
passé!
amours!
rêves! chimères ailées!
Tout s'en va. Qui te rejoint?
Que de choses envolées
Et qui ne reviendront point!

Ne vaut-il pas mieux mourir?
F° 69 146/247. Vers 1855.
Oh! comme par moments, je te hais, vil soleil,
Qui réchauffes l'armure exécrable, et câlines
Sur la huque en drap d'or le fer des chapelines.
F° 70 256/55. 1856.
temple antique - brouillard -.
Barbu, farouche, fauve, au centre du fronton
F° 66
F° 67
1852-1870 989
Un masque de Bacchus couronné de corymbes
.,Baigné d'un jour plus gris que la lueur des limbes
Riait.
F° 71 1854-55.
Jadis
On essayait d'ôter' la bataille aiix'Achilles;
La virginité pâle et sombre de Scyros
Était comme une tombe essayée, aux héros;
Mais ils s'en échappaient pour entrer dans la vraie;
Aux ramiers de Vénus ils préféraient l'orfraie.
F° 72 74/2. 1856. Océan, 80.
Histoire
Est-ce Dieu qu'on entend parler quand le destin
Dit aux jeunes Césars, aux jeunes Alexandres :
- Roi, tu vas sous tes pas faire voler en cendres
Les villes, les autels, les rois, le genre humain.
Va! reçois tout de moi. Je mets tout dans ta main.
Je te donne l'éclair, la foudre, la victoire,
La puissance, le glaive et le sceptre, et la gloire,
Étoile bonne à mettre au front de ton cheval.

3 147/384. 1854-55.
Peine. de mort - guillotine
des deux ombres
Que font sur le pavé ces deux grands poteaux sombres
L'une, et c'est toujours là ton double front, terreur,
Jette aux pauvres l'effroi, l'autre aux riches l'horreur.

Le sombre avenir dit à l'homme :
Toi transparent, et moi masqué.
F° 77 1855-56. Océan, 39.
Les formes, les aspects sont des spectres qui flottent
Sur l'unité; ceux-ci chantent, ceux-là sanglottent;
Mais les besoins, les jougs, les sentiments sont uns;
Les miasmes hier ont été les parfums;
La fauvette est féroce et la tigresse est tendre;
La nature est un gouffre, un centre où tout doit tendre.
Dans la création nul être n'est exempt'
De la dette 'd'amour, de la dette de sang;
Et dans tontes les lois chacun à son tour entre;
L'antre a des jeux de nid, le nid ades cris d'antre.

_________________
Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Une_pa12Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Plumes19Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Miniat14Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. James_12


Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68	1855. Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 68 1855.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: