PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur,

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur, Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur,   Victor HUGO (1802-1885) Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur, Icon_minitimeJeu 29 Déc - 16:48

Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur,
Las des faux biens, qui n'ont qu'une ingrate saveur,
Cherche l'ombre et devienne une face tournée
Vers l'inconnu dont est pleine la destinée.
Je ne m'explique point qu'on ne comprenne pas
Qu'un homme, après avoir pris ses quatre repas,
Bu, mangé, dormi, dit des choses inutiles,
Goûté dans vingt journaux à tous les mauvais styles,
Et refait tous les riens que les gens graves font,
N'est point pour cela quitte avec le ciel profond.
Souvent, j'ai dit, pensif, les coudes sur ma table,
Qu'une chose appelée honneur est véritable,
Que l'âme est, et qu'il faut sur terre avant tout voir
Non le bonheur, ô noirs vivants, mais le devoir.
Et puisque vous parlez de rêveurs, sachez, hommes,
Qu'entre la libre Sparte et les lâches Sodomes,
Nous laissant le choix, calme, invisible, écoutant,
Dans l'abîme un songeur immense nous attend.
A l'homme la souffrance, à lui la patience.
J'affirme qu'une haute et juste conscience
Met tout en mouvement dans ces grands flots du sort
Dont nous sommes battus quand notre barque sort.
Sans cette probité suprême qui gouverne,
Le monde ne serait qu'une affreuse caverne
D'ombre, de vents, d'écueils, de démence et de bruit,
Et nous devons tâcher d'élever, dans la nuit,
L'âme humaine au niveau de cette âme divine.
Lier ce qu'on démontre avec ce qu'on devine,
Chercher l'aube à travers les mornes épaisseurs,
93 COMME ON A HORS'DE SOL.. 865
Telle est la fonction sévère des penseurs.
Au-dessous d'eux les noirs événements se brisent.
Et quant à ce que font, et quant à ce que disent
Tous ceux qui de régner commettent l'attentat,
Rois, empereurs, valets de la raison d'état,
Chefs d'armée' ou de peuple, imans, vizirs, ministres,
Princes, 'tas monstrueux de tout-puissants sinistres,
Considérant les coeurs, les haines, les effrois,
Les faits; chaos farouche et plein d'obscures lois,
Et le flux et reflux formidable où nous sommes,
J'estime que l'effort énorme de ces hommes
Laisse à peu près la trace, en nos destins amers,
Que laisse un cri d'oiseau dans la rumeur des mers.

3 septembre 1872.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Je voudrais qu'on trouvât tout simple qu'un rêveur,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)
» [MU] Tout va bien, The Kids Are All Right [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: