PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Attention. Voici Louis quatorze. Gare

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Attention. Voici Louis quatorze. Gare Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Attention. Voici Louis quatorze. Gare   Victor HUGO (1802-1885) Attention. Voici Louis quatorze. Gare Icon_minitimeJeu 29 Déc - 18:16

Attention. Voici Louis quatorze. Gare
Le grand siècle ! j'en parle, ami, comme je peux.
O Boileau Despréaux, satirique pompeux !
Régnier, affreux vaurien, plus tendre que Racine,
Tenant sous ses deux bras Goton et Mnémosyne,
Menait au cabaret la poésie en rut.
Enfin Despréaux vint, enfin Boileau parut 29,
Lequel à coups de fouet chassa cette drôlesse.
Louis fait l'amour, fait la guerre, se confesse
Et meurt. Roi, qu'il est grand ! Homme, qu'il est petit !
Beaux jours ! l'espèce humaine en masse s'engloutit
Sous l'immense toison qui lui couvre la nuque.
La périphrase alors naquit de la perruque.
La crinière aux longs flots pénétra dans les moeurs.
D'horribles faux cheveux hérissaient les rimeurs,
Et de tous ces cerveaux la pensée immortelle
' Sortait en emportant la perruque avec elle.
De là tous ces grands vers qui n'ont plus rien d'humain
Et vont frisure en tête et la canne à la main.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Attention. Voici Louis quatorze. Gare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: