PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexion
 

 Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords. Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords.   Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords. Icon_minitimeJeu 29 Déc - 18:18

Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords.
L'église de Harrow, .vieux bric: à-brac d'alors,
Avait sous son portail un Jupiter de pierre

HÉ PRENDS TON MICROSCOPE...
Où les chrétiens faisaient volontiers' leur-prière.
Un jour que nous quittions la classe pour le jeu,
John donne un coup de carine à l'idole, et me crie,
A moi qui m'indignais, plein de respèct:'du lieu :
- Je ne sais. Je suis pair. Et' c'est par seigneurie.
- Oh ! dis-je. = Et, pair aussi, je crachai- sur le dieu.
Nuit du 5 au 6 novembre 1862.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, .John. Beauclerck et moi,' deux jeunes lords.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor HUGO (1802-1885) Nous étions, elle et moi, dans cet avril charmant
» Victor HUGO (1802-1885) Nous sommes ' deux familles d'hommes:
» Victor HUGO (1802-1885) La femme , les deux trouvailles de Gallus Nous
» Victor HUGO (1802-1885) Il lui disait: -Vois-tu, si tous deux nous pouvions,
» Victor HUGO (1802-1885) A qui donc sommes-nous? Qui nous a? qui nous mène?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: