PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez   Victor HUGO (1802-1885) Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez Icon_minitimeSam 31 Déc - 13:29

Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez
Sur l'affreux mendiant des ravins non frayés,
Sur le larron des bois, demi-nu, maigre et blême,
Que ce bandit n'est pas un despote lui-même?
Non, il est le tyran sauvage de minuit;
Il prend cette heure triste, avec elle il s'enfuit;
Il est le conquérant du sentier solitaire;
La forêt, qu'il viole en son sacré mystère,
Le regarde arriver comme Rome Attila.
Croyez-vous donc qu'il est sans flatteurs? Non, il a
Sa faim qui lui dit : Prends! sa soif qui lui dit : Tue!
La solitude, fauve et de branches vêtue,
Qui dit : Te voilà seul! voleur! te voilà roi!
Son lourd bâton ferré qui dit : Compte sur moi!
Il a ses muscles durs qui lui disent : Personne
Ne te vaut; le passant en te voyant frissonne;
Tu peux tuer un homme avec un coup de poing.
Il a sa haine au coeur qui dit : N'épargne point!
Et, troués et béants, ses vieux haillons farouches
Baisent son crime avec leurs misérables bouches,
Et, caressant sa main sanglante, et la léchant,
Lui parlent à voix basse et lui chantent ce chant :
- L'or est bon à piller, le sang est bon à boire;
Cherche l'or, cherche l'or, ô conscience noire!
Vois comme ton esprit la nuit étinceler;
Le meurtre ténébreux est fait pour s'étoiler
De sequins rayonnants, de doublons et de piastres;
C'est aux abîmes noirs qu'appartiennent les astres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Croyez-vous donc, songeurs qui vous apitoyez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boyz’n the Hood, la loi de la rue .:DVDRip – FR:. excellent film alala, mon préféré, je vous le conseille ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: