PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) LES CHÂTIMENTS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) LES CHÂTIMENTS Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) LES CHÂTIMENTS   Victor HUGO (1802-1885) LES CHÂTIMENTS Icon_minitimeSam 31 Déc - 14:08

LES CHÂTIMENTS
Rester où nous sommes!
'Non;!.puisque ces hommes;
Tes fils, Liberté;
VII LES CHÂTIMENTS
Ne sont que des femmes,
Relever les âmes
C'est ma volonté.

Puisque tout s'écroule,
Puisque cette foule
N'est, sous ce pouvoir,
Que poussière et sable,
Être formidable
C'est le grand devoir.

La loi n'est pas morte,
La justice est forte,
On est nation,
Dieu pensif approuve;
Tant qu'Une âme cotive
L'indignation.

Il est nécessaire,
Quand tout est misère,
Opprobre, douleur,
Torpeur, frénésie,
Que la poésie,
Cette plaine en fleur,

À toutes les roses,
A toutes les choses
Du printemps serein,
Dont elle est semée,
Mêle la fumée
D'un feu souterrain.
Quand, parce qu'un homme
Est béni par Rome,
Il peut tout braver,
Ne rendre aucun compte,
Et couvrir de honte
L'aube à son lever,

Quand tout le protège,
Et quand son cortège
Rampe avec orgueil,
Tas d'hommes de proie,
Vils, ayant pour joie .
La patrie en deuil,
718
Quand on n'a plus d'armes,
Quand Tyrtée en larmes
Réjouit Scapin,
Quand frémit l'histoire,
Quand l'homme est sans gloire,
La femme sans pain,

Certe, il est utile
Qu'on voie en mon style
Les rois châtiés,
L'ouragan, l'outrage,
Et toute la rage
Des grandes pitiés.

Certes, .je dois plaire,
France, à ta colère,
Quand je dis: Allons!
Et quand j'encourage
Au souffle, à l'orage,
Les noirs aquilons.

Et quand aux poètes,
Je dis: Gypaètes,
Faucons et vautours,
Guerre aux infidèles!
Guerre! ayons des ailes
Puisqu'ils ont des tours!

Guerre au front servile!
La lâcheté vile
Du fourbe est l'appui:
Guerre au' maître 'infâme!
Dispersons notre âme
En foudre sur lui!

Je sens que moi-même,
. Furieux, je m'aime;
Et je suis content
Quand sous mon vol sombre,
Le, tyran, dans l'ombre,
Tête basse, attend. .
Quel abîme creuse
Leur croissance affreuse!
On voit, radieux,
Sur la terre en cendre,
Ces démons s'étendre
Et grandir ces dieux;

VII LES CHÂTIMENTS
Ils sont sur le faîte;
Dante les arrête
De son poing d'acier,
Et les rapetisse;
Dieu pour sa justice
Fit ce justicier.

Quand s'ouvre le gouffre,
Quand le peuple souffre
Sous d'impurs vainqueurs,
Cet énorme câble,
La haine implacàble,
Soutient tous les coeurs.

Des gueux ont des mondes;
Des Césars immondes,
Sous leurs pieds ayant
La loi, leur victime,
Ajoutent au crime
Un rire effrayant.

J'envoie à.leurs fêtes
Mes hymnes tempêtes
Luire et flamboyer,
Et mon âme est haute
Quand l'éclair mon hôte
Sort de mon foyer.

Pour frapper les traîtres,
Faux dieux et faux prêtres,
. Vil groupe inhumain,
Debout dans mon aire
Je montre au tonnerre
Le plus court chemin.

C'est:la sainte cause.
.Mon vers superpose
La justice au mal,
Jésus à Tibère,
L'idéale sphère.
Au gouffre animal.

Cette oeuvre est la vraie.
Abhorrer l'ivraie
C'est aimer l'épi.
Je trouve dans l'antre
De l'histoire, où j'entre,
Tacite accroupi;

Juvénal, ce fauve,
Eschyle au front chauve,
Me disent: C'est bien.
Sombre philosophe,
Je mets dans ma strophe
Le vent libyen.

L'ombre est mon amante;
J'aime la tourmente,
Le déchaînement;
J'aime le désordre
Des rois que vient mordre
L'ïambe écumant.

Cieux! j'aime la haine
Quand elle est sereine,
Quand elle a raison,
Et quand, comme Electre,
Elle est le grand spectre
Droit sur l'horizon.
23 avril.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) LES CHÂTIMENTS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: