PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids   Victor HUGO (1802-1885) Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids Icon_minitimeSam 31 Déc - 14:19

Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids,
Du sang sur chaque membre,

La France, peuple-Christ, pendait les bras en croix
Au gibet de Décembre,

Quand, l'épine à son front, râlait sur le poteau
La nation. pontife,
Toi, malheureux, tu vins des clous et du marteau
Complimenter Caïphe.

Il fit cortège au crime avec un front riant.
Lévite, il vendit l'arche:
Maintenant le voilà dans un livre criant:
« - Remettons-nous en marche!

« Dans la stagnation, tout rampe et dépérit,
« Et l'ombre est importune.
« Il faut le Verbe à Dieu, la parole à l'esprit,
« Aux peuples la tribune. » -

Il plaide pour le droit! Regret pur! deuil touchant!
Il ne veut plus qu'on dorme!
Ô vérité sacrée, aux lèvres du méchant
Ta louange est difforme!

Les passants qui l'ont vu du crime réussi
Grossir l'immonde escorte,
Disent en l'entendant: Pourquoi donc celui-ci
Parle-t-il de la sorte?

C'est qu'il a peur de Dieu! , c'est qu'il a peur des lois!
C'est que ce fourbe tremble!
C'est qu'il sent dans son coeur. frissonner à la fois
Tous les effrois ensemble!

C'est que, dans cette orgie où le Meurtre éhonté
Chante: Que nous importe!
Lui songe au cimetière où dort la Liberté,
La redoutable morte!

C'est que sur le festin il voit tomber le soir;
C'est qu'en ce banquet sombre,
Il songe à l'avenir, incorruptible et noir,
Qui fait des pas dans l'ombre;

C'est que la peine vient! c'est qu'il se sent plier
Comme les branches d'arbre!
C'est que, pâle, il entend monter dans l'escalier
Un visiteur de marbre!
21 janvier.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) Quand, des trous a ses mains, des trous à ses pieds froids
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: