PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) .LE MAL DU PAYS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) .LE MAL DU PAYS Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) .LE MAL DU PAYS   Victor HUGO (1802-1885) .LE MAL DU PAYS Icon_minitimeSam 31 Déc - 14:23

On rôde; on a la mer immense pour prison;
On n'a plus l'avenir, mais on a l'horizon;
On médite; on attend qüe l'océan s'en aille.
La mémoire, bourreau, vous tient dans sa tenaille.
Je.cherche ce.Paris..perdu, que je défends; .
Où donc est le jardin où jouaient mes enfants
Lorsqu'ils étaient petits et lorsque j'étais jeune?
J'entends leurs fraîches voix crier: Père, on déjeune!
Où donc es-tu, foyer où je me réchauffais?
Les arbres étrangers, hélas!.ne sont pas faits
Comme ceux du pays natal; l'ombre où l'on erre
Est, noire et par degrés vous fait visionnaire;
Comme on avait raison de tâcher de mourir!
L'azur indifférent vous regarde souffrir;
C'est survous 'qüe cette eau goutte à goutte distille
Son fiel, et c'est à vous que 'l'écume est hostile; .
Les flots autour de vous sont comme. des archers;
On se sent vaguement haï par les rochers;
L'herbe est froide, l'épine est mêlée à la mousse;
Quoi! j'ai cru la nature hospitalière et douce!
J'ai cru les bois calmants! Comme je m'aveuglais!
On se dit par moments: la foudre parle anglais.
Oh! comment s'évader de l'âpre nostalgie!
On jette à ce chaos quelque strophe rugie
Dans l'orage, et, pensif, on dit aux quatre..vents
De la porter à Dieü par dessus les vivants.
'Et l'on s'arrête, et .puis on attend. Toujours l'onde.
Què la terre de France était riante et blonde!
Où donc est-elle? On rêve; et l'on a la rougeur
De la honte d'autrui. Ciel! ô ciel! un vengeur!

Où donc est Juvénal? Gouffre! où donc est Tacite?
On se rappelle tout, l'inrame' réussite,
L'aube noire du jour monstrueux, et Paris
Pris à la' gorge et 'mis à la chaîne, et les cris,
Et.les convulsions du peuple qu'on opprime,
Et tous ces affreux chefs, ,capitaines du crime.
« Vous allez voir comment on meurt pour vingt-cinq francs! 26 »
Disait Baudin; les mots de la tombe sont grands.
Cela n'empêche pas un tas de misérables
De crier aux proscrits, aux vaincus mémorables
Par le devoir au fond de l'abîme liés:
- C'est bien fait. Vous étiez comme nous. Vous vouliez
Etre sénateurs, ducs, ambassadeurs, ministres... -

Oh! que la mer est sombre au pied des rocs sinistres!
20 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) .LE MAL DU PAYS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: