PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Victor HUGO (1802-1885) ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES DE DÉCEMBR

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES DE DÉCEMBR Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES DE DÉCEMBR   Victor HUGO (1802-1885) ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES DE DÉCEMBR Icon_minitimeSam 31 Déc - 15:47

ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES
DE DÉCEMBRE


Cela n'empêche pas le maître , .
De continuer le festin.
On a vu Mocquart,78 disparaître;
Espinasse est mort ce matin; ,
Bineau suit Fortoul qui. l'appelle;
Le fossoyeur a. pris sa pelle; .
Apportez les bières de plomb;
Fossoyeur, aide à les descendre,
Jette sur Morny de la cendre
Et de la fange sur Troplong.

Chacun son tour: Partez, complices.
Noir Saint-Arnaud au coeur d'acier,
Tu trébuches; Magnan, tu glisses;
Tu t'en vas, sanglant Pélissier.
Fould, la corruption est vraie, ,
Meurs. La mort fauche cette ivraie , ,
Comme les moissonneurs le blé; .
Billault tombe; Delangle. tombe;
Dupin .vient d'entrer dans -la .tombe, .
Les vers de terre ont reculé.

Oh! de Strasbourg jusqu'à Bayonne '
- Quelle fête, ' et comme on est gai!
Compiègne rit, Biarritz rayonne; '
Saint-Cloud de joie est fatigué..
Basile raille-don Quichotte. "
Un doux bruit de baisers chuchote -
Dans la molle fraîcheur des bois.'"
On trinque; effusion touchante!
Et le guet-apens dit: Je chante!''
Et le massacre-dit: Je bois!

La table est une grandè lyre;
Tous mangent' gloire aux dieux régnants!
Le vin d'où sort l'éclat' de rire'
Luit' dans les verres frissonnants;
Les femmes ont la gorge nue";'
.
La fanfare dans l'avenue
Saute et bondit comme un esprit
Le bal tourbillonne en cadence;

Et maintenant, tandis qu'on danse,
Et maintenant, pendant qu'on rit,
Morts, faites vos festins funèbres,
Dressez-vous sur votre séant,
Et d'abord, mangez des ténèbres,
Ensuite mangez du néant;
Sous les ifs que le vent balance,
Mangez de l'oubli, du silence,
De l'horreur, de la surdité;
Mangez, spectres et pourritures!
Emplissez vos bouches obscures
De l'ombre dè l'éternité.
H. H., 15 juin 1870.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) ÉPIZOOTIE DANS LES HOMMES DE DÉCEMBR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor HUGO (1802-1885) La comète.
» Victor HUGO (1802-1885) La coutume de Lusace
» Victor HUGO (1802-1885) À ANDRÉ CHÉNIER
» Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT F° 29 68/181. 1854. Océan, p. 291.
» Victor HUGO (1802-1885) Pire que Judas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: