PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Jean Auvray(1590-1633) EPITAPHE DE PERRINE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Jean Auvray(1590-1633) EPITAPHE DE PERRINE Empty
MessageSujet: Jean Auvray(1590-1633) EPITAPHE DE PERRINE   Jean Auvray(1590-1633) EPITAPHE DE PERRINE Icon_minitimeDim 8 Jan - 22:02

EPITAPHE DE PERRINE



Sonnet.
Cy gist qui chevauchoit dés ses plus tendres ans,
Qui fut par un incube au berceau chevauchee,
Qui petite desja d' un sale feu touchee
Se faisoit chevaucher par les petits enfans.
Grande, chevaucha tant les petits et les grands
Que tousjours à l' envers on la trouvoit couchée,
En fin vieille mourut haridelle escorchée
D' avoir tant chevauché aux villes et aux champs.
Bref, ceste grand' jument que les areopages,
Les soldats, les bescheurs, les laquais, et les pages
Mirent jadis au trot, au galop, et au pas.
Trouva si dextrément or' à droit, or' à gauche,
Et fit si bien apres son infame trespas
Qu' encore dans l' enfer un demon la chevauche.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Auvray(1590-1633) EPITAPHE DE PERRINE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Giono, Jean] Colline
» Jean d'Aillon
» Jean Monfisse, associé de Guerber
» Gestion des couleurs pas à pas, par Jean Delmas
» epitaphe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: