PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Jean Auvray(1590-1633) AMOURETTES ELEGIE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Jean Auvray(1590-1633) AMOURETTES ELEGIE Empty
MessageSujet: Jean Auvray(1590-1633) AMOURETTES ELEGIE   Jean Auvray(1590-1633) AMOURETTES ELEGIE Icon_minitimeVen 13 Jan - 18:28

AMOURETTES ELEGIE



Ingrande lieu natal de la plus belle dame
Qu' amour peignit jamais au profond de mon ame
De ma saincte, pour qui (devot) j' espere un jour,
Sacrifier mon coeur sur les autels d' amour.
Puis que ce fut chez toy que nasquit ma maistresse
Que ton air luy donna l' or de sa blonde tresse,
L' arc de son beau sourcy, la neige de son teint,
Les rozes, et les lis dont son visage est peint,
L' albastre de son sein qui doucement souspire,
La civette et le musc que sa bouche respire,
La glace de son front, le feu de ses regards,
Le miel persuasif de ses discours mignards,
Les charmes attrayants de sa voix ravissante,
L' honneste gravité de sa taille puissante,
Et que premier tu veis le grand soleil des cieux
Amoureux se mirer au beau jour de ses yeux.
Bref, puis que c' est par toy Ingrande belle Ingrande
Que la France possede une beauté si grande,
Et que madame doit à tes inventions
La culture et le soing de ses perfections:
Daigne à jamais le ciel te combler de ses graces,
Face encor le destin qu' en gloire tu surpasses
Les plus belles citez qui se vont arrengeant
Sur les célebres bords de Loyre au flots d' argent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Auvray(1590-1633) AMOURETTES ELEGIE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Giono, Jean] Colline
» Jean d'Aillon
» Jean Monfisse, associé de Guerber
» Gestion des couleurs pas à pas, par Jean Delmas
» Laurent Jean 1906 1995

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: