PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Henri Barbusse. (1873-1935) Elles sont mortes. . .II

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Henri Barbusse. (1873-1935) Elles sont mortes. . .II Empty
MessageSujet: Henri Barbusse. (1873-1935) Elles sont mortes. . .II   Henri Barbusse. (1873-1935) Elles sont mortes. . .II Icon_minitimeVen 13 Jan - 19:16

II
La très vieille dame était morte.
Alors je suis venu vers toi,
Un jour qu'il faisait triste et froid
Et qu'il pleuvait devant ta porte.

Je vis tes longs cheveux bouclés
Et leur or pâle qui frissonne,
Et ta piété monotone
Dans tes yeux bleus et désolés.


Tu fus la clarté gracieuse
Qui m'environnait, et je sais
Qu'au fond, un peu, tu frémissais
Avec ton âme sérieuse. . .

Ta robe droite du dimanche
Laissait à nu ton petit cou.
Tu ne me parlais pas beaucoup,
Tu rôdais dans la maison blanche. . .

. . . J'entendais rêver des ruisseaux
Sous le repos des saules pâles.
Dans mes mains tristes et royales
J'ai tenu leurs âmes d'oiseaux. . .

Elles ont des rondes d'amour
Et des yeux de petites filles.
Elles ont des bouches gentilles
Et des questions; tout autour. . .
Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Barbusse. (1873-1935) Elles sont mortes. . .II
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'elles sont vos voitures rc ?
» Lama Ole Nydahl.
» Elles sont là enfin les orchidées
» Journal de Zette : les carottes sont cuites,
» [Loevenbruck, Henri] La Moïra - Tome 4: Le secret de Mont-Tombe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: