PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Henri Barbusse. (1873-1935) Très Vieux Rêves.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Henri Barbusse. (1873-1935) Très Vieux Rêves.  Empty
MessageSujet: Henri Barbusse. (1873-1935) Très Vieux Rêves.    Henri Barbusse. (1873-1935) Très Vieux Rêves.  Icon_minitimeVen 13 Jan - 19:18

Très Vieux Rêves.

Laissons l'âpre reflux. . .

Vivre de joie.

Laissons l'âpre reflux monter de toutes parts.
Laissons l'orage et les cités, -laissons la terre,
Laissons les pays forts au vol traînant des chars.
Quittons les palais d'or et les tombes de marbre,
Allons dans le pays mélancolique et bleu
Où les grands luths d'airain sont suspendus aux arbres.
Là, nous verrons des cieux paisibles et des lacs,
Des collines avec de grands lis aux fleurs droites,
L'eau grise où descend l'ombre immobile des bacs.
Nous verrons des dieux forts et des déesses nues
Troubler dans les bosquets sombres des grands lauriers
Le sommeil nuptial des forêts inconnues.

Dans ce pays divin pâle comme le ciel,
Nous verrons s'attendrir le soleil pacifique
Que nous voulions jeter dans l'azur du réel.
Quand nous aurons marché très longtemps sur ces grèves
Près de l'océan calme et des horizons bleus,
Nous n'aurons pas cessé de regarder nos rêves.
Dans l'extase, l'amour et le recueillement,
Dans la conception d'un idéal unique,
Nos âmes se seront jointes exactement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Barbusse. (1873-1935) Très Vieux Rêves.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le feu • Henri Barbusse
» Thiriet Henri [illustrateur] 1873 1946
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» [Troyat, Henri] Les Semailles et les moissons - Série
» un autre denier tournois d'Henri III sans atelier visible.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: