PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Béroul

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:17

Béroul est un poète normand du xiie siècle.

Béroul est le nom que l'on donne par convention à l'auteur d'une version en vers de la légende de Tristan et Iseut, écrite dans un dialecte normand; ce roman nous a été transmis par un unique manuscrit (fr. 2171 de la BNF), amputé du début et de la fin (il ne reste que 4 485 vers). Ce manuscrit date pour sa part de la deuxième moitié du xiiie siècle. (En effet, les romans médiévaux sont la plupart du temps transmis par des manuscrits bien postérieurs à la composition du texte.)

Poème de Béroul (11??-????)


Dernière édition par documentaliste le Mer 29 Fév - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:17

Sur le plan historique, nous ne savons presque rien de la vie de Béroul. L'auteur se nomme lui-même dans son œuvre, par deux fois, aux v. 1268 et 1790. Toutefois, rien ne permet de savoir si ce "Berox"1 est l'auteur de la version que l'on possède, ou bien de la source de cet auteur. Des indices textuels et linguistiques permettent de dire que l'auteur du roman était normand, mais il connaissait aussi très bien l'Angleterre et a pu y vivre et, probablement, écrire pour la cour de Henri II Plantagenêt. Par ailleurs, le médiéviste André de Mandach a découvert un Beroldus, moine bénédictin à St-Evroul, qui serait peut-être ce Béroul (mais rien ne peut être prouvé)2. Il est difficile de dater l'écriture du texte: elle se situe entre 1160 et 1190, et plus précisément aux alentours de 1170 probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:17

Par ailleurs, les médiévistes débattent pour savoir si le texte transmis par le manuscrit a été écrit par un seul auteur ou par deux ("Béroul" ne serait alors l'auteur que de la première moitié du roman, jusqu'au v. 2751). Il y a peu de chances que ce débat soit résolu un jour: les arguments sont assez nombreux pour soutenir l'hypothèse d'une dualité d'auteur, mais insuffisants pour la prouver définitivement3, d'autant plus que l'œuvre est marquée par une certaine unité de composition. L'hypothèse de la dualité d'auteur permet d'affiner la date d'écriture: 1165-1170 pour la première partie, et 1190 pour la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:17

La version de la légende de Tristan et Iseut telle que Béroul la raconte est assez sauvage et violente: il semble que cette version soit proche de la version populaire qui devait circuler oralement à l'époque; plutôt archaïque, elle n'est que très peu influencée par l'amour courtois. Le style est particulièrement vif, exclamatif et dramatique; le texte est très oral, et certains procédés littéraires sont hérités de la chanson de geste. Par ailleurs, Béroul aime mélanger les genre, puisqu'il passe parfois, très rapidement, du drame au comique; notamment l'épisode dit du Mal Pas, assez obscène, semble inspiré du fabliau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:18

On ne sait donc que peu de choses sur ce Béroul, et le peu que l'on sait reste très hypothétique. Il n'en demeure pas moins que son roman est une des premières attestations écrites de la légende de Tristan et Iseut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:18

Tristan et Iseut

L’histoire de Tristan et Iseut (ou Iseult, Yseut, Yseult) a traversé les siècles pour intégrer la littérature. Elle est d’origine celtique1, mais ce sont les poètes normands qui en ont fait les premières rédactions qui nous sont conservées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:19

Les textes

Issue de la tradition orale, la très populaire histoire de Tristan et Iseut fait son entrée dans la littérature écrite au xiie siècle. Plusieurs textes différents ont vu le jour, dont les célèbres versions de Béroul et de Thomas d'Angleterre, certains ont été malheureusement perdus comme celui de Chrétien de Troyes, aucun de ceux qui nous sont parvenus n'est intégral. Entre 1900 et 1905, Joseph Bédier a reconstitué une version « complète » de la légende à partir de Béroul, Thomas d'Angleterre, Eilhart von Oberge et de fragments anonymes. Son ouvrage a fait redécouvrir l'histoire et est devenu la version de référence pour les lecteurs non spécialistes du xxe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:19

Le Roman de Tristan est l'œuvre du Normand Béroul. Les critiques diffèrent sur la date de sa rédaction. La version communément admise est que la première partie (jusqu'au réveil dans le Morrois) date de 1170, et que la deuxième partie a été rédigée plus tardivement. Incomplet, le manuscrit conservé est une copie de la fin du xiiie siècle. Il constitue ce qu'on appelle généralement la « version commune » de la légende de Tristan.
Le Tristan de Thomas d'Angleterre date de 1175. On l’a baptisé « version courtoise », en raison de la profondeur du développement de la psychologie des personnages. Cependant, la matière même du mythe de Tristan fait que cette version s’inscrit en opposition avec nombre de codes de la tradition courtoise.
Deux manuscrits racontent un épisode où Tristan s’est déguisé en fou pour revoir Iseut ; ils s’appellent tous deux Folie Tristan. La Folie Tristan d’Oxford est généralement rattachée au roman de Thomas et la Folie Tristan de Berne à la version dite commune de Béroul.
Marie de France traite aussi cette histoire dans le Lai du Chèvrefeuille. Il a sans doute été composé entre 1160 et 1189.
Lanzelet de Ulrich von Zatzikhoven, écrit vers l'an 1200, où Tristan est un chevalier de la cour d'Arthur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:19

Dans Le Bel Inconnu de Renaud de Beaujeu, écrit également vers 1200, Tristan organise, avec le Roux de Montescler, le tournoi de Valedon, où s'illustrent de nombreux chevaliers, dont Tristan lui-même, Gauvain et surtout Guinglain, le fils de Gauvain.
Le poète allemand Eilhart von Oberge compose entre 1170 et 1190, en grande partie d'après Béroul, la première version de l'histoire en moyen haut allemand, Tristrant.
Le poète allemand Gottfried von Strassburg a composé un Tristan und Isolde vers 1210, sans doute inspiré de la version de Thomas d’Angleterre.
La saga de Tristan et Iseut, écrite en 1226 par Frère Robert à l'intention du roi Håkon IV de Norvège, est un récit complet reprenant de nombreux éléments du Tristan de Thomas d'Angleterre et du Roman de Tristan de Béroul, auxquels ont été ajoutées quelques traces de mythologie scandinave.
Le Roman de Jaufré (Anonyme, début du xiiie siècle), fait évoluer le personnage de Tristan pour en faire un chevalier de la Table Ronde, à la cour du roi Arthur.
Dans le Tristan en prose (Luce del Gat et Hélie de Boron, deux chevaliers-écrivains, xiiie siècle) et le cycle Post-Vulgate qui le reprend en partie, Tristan participe à la Quête du Graal.
Version anglaise de Thomas Malory, The Book of Sir Tristram de Lyones (aussi appelé Le Morte D'Arthur, xve siècle)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Béroul Empty
MessageSujet: Re: Béroul   Béroul Icon_minitimeMer 29 Fév - 0:19

Une origine celtique

L’origine de l'histoire est incertaine, mais la légende serait pour une bonne partie due aux apports de différents peuples celtes (dont les Gallois, les Cornouaillais, les Bretons armoricains) de l’aire culturelle brittonique. Certains critiques comme Bédier, Golther ou Schoeperle situent le texte initial de la légende dans la première moitié du xiie siècle, d’autres comme Carney le font remonter au viiie siècle. Cependant, l’existence même d’un premier récit unique et complet à la base de ceux qui nous ont été conservés est sujette à caution. La légende ne s'est probablement pas constituée en une seule fois, mais développée progressivement de manière orale et transmise de génération en génération, puis au fil des réécritures, des réinterprétations, et d’enrichissements ou déformations culturels ou géographiques. En se fondant notamment sur les éléments les plus archaïques de la légende, on peut cependant supposer que les bardes gallois, à l'origine des premiers écrits connus sur Tristan (les triades), se sont eux-mêmes inspirés d'une légende de la littérature celtique, qui a pour protagonistes les amoureux Diarmaid et Grainne. Nombre de motifs présents dans cette légende se retrouvent dans les récits de Tristan. On a aussi pu donner comme autre source du mythe la légende de Deirdre et de Noise.
Revenir en haut Aller en bas
 
Béroul
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: