PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Sidonie, Gabrielle Colette

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:31

Poèmes de Sidonie, Gabrielle Colette


Colette, de son vrai nom Sidonie-Gabrielle Colette, est une romancière française, née à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) le 28 janvier 1873, morte à Paris le 3 août 1954. Elle est élue membre de l’Académie Goncourt en 1945.

Sidonie, Gabrielle Colette A12

Sidonie, Gabrielle Colette A13

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110


Dernière édition par James le Mar 19 Juin - 23:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:31

Biographie

Dernière des quatre enfants (deux filles et deux garçons) de Sidonie Landoy (Sido) et du capitaine Jules-Joseph Colette (saint-Cyrien, zouave qui a perdu une jambe lors de la Bataille de Melegnano et est fait percepteur à Saint-Sauveur en Puisaye1), celle qui deviendra Colette a vécu une enfance heureuse à Saint-Sauveur-en-

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:31

Puisaye, gros village de Bourgogne. Adorée par sa mère comme un « joyau tout en or » au sein d’une nature fraternelle, elle reçoit une éducation laïque. Sido, féministe et athée convaincue qui ne craint pas de troubler le curé de Saint-Sauveur avec son chien ou de lire Corneille caché dans un missel, lui apprend l'art de l'observation notamment dans le jardin donnant sur la cour de la maison.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:32

La jeune Colette lit très tôt les grands classiques et prend des leçons de français comme de style auprès de son père, grand lecteur de journaux. Sido ayant des goûts de luxe que son mari ne sait lui refuser, la famille ruinée doit quitter Saint-Sauveur et s’installe en novembre 1891 à Chatillon-sur-Loing (devenu Chatillon-Coligny)2. Adolescente, Colette rencontre Henry Gauthier-Villars, séducteur compulsif surnommé « Willy », avec qui elle se marie le 15 mai 1893 à Châtillon-Coligny. Willy, critique musical très influent et auteur de romans populaires, est un viveur parisien qui fait également travailler à son profit une équipe de collaborateurs dans son atelier parisien de la maison d’édition Gauthier-Villars au 55 quai des Grands Augustins, dans laquelle s'installe le couple au dernier étage. Il introduit Colette dans les cercles littéraires et musicaux de la capitale. Vite saisi par les dons d’écriture de sa jeune épouse, Willy l'utilise elle aussi comme nègre (le premier manuscrit de Colette date de 1893)3 puis dès 1895 l’engage à écrire ses souvenirs d’école, qu’il signe sans vergogne de son seul nom. Cela donne Claudine à l'école, bientôt suivi d’une série de Claudine (La Maison de Claudine, Claudine à Paris, Claudine en ménage, etc.), qui sont donc publiés sous le nom du seul Willy.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:32

Willy est, entre autres, l'amant de la femme d'Émile Cohl, Marie-Louise Servat, avec laquelle il avait eu un fils, Jacques Henry Gauthier-Villars (ce fils de Willy est né avant que celui-ci ne commence à fréquenter Colette, en 1889, et donc bien avant son mariage avec elle, c'est d'ailleurs en mettant cet enfant en nourrice à Chatillon-Coligny qu'il a commencé à fréquenter Colette). Colette, jalouse et consternée de devoir être enfermée dans un rôle d’épouse bafouée, se libère de plus en plus de cette tutelle. En 1905, elle publie le premier livre sous son nom de Colette Willy, Dialogues de bêtes. Encouragée par le comédien et mime Georges Wague (1874-1965), elle commence alors une carrière au music-hall (1906-1912), où elle présente des pantomimes orientales (« la première mime féminine de mon temps » écrit-elle) dans des tenues très légères, puis se produit au théâtre Marigny, au Moulin-Rouge, au Bataclan. Ce sont des années de scandale et de libération morale : elle divorce de Willy en 1906, s'entoure d’homosexuels des deux sexes, de prostituées et de drogués1, connaît plusieurs aventures féminines, notamment avec Mathilde de Morny (Missy), fille du duc de Morny et sa partenaire sur scène, en 1911, chez qui elle vit le plus souvent et qui lui a offert la villa Roz Ven à Saint-Coulomb en Bretagne, ou Natalie Clifford Barney dite « l'Amazone ». Durant toute cette période, Colette chemine aussi dans sa vocation d'écrivain. Elle publie des ouvrages évoquant ces années, comme La Vagabonde, L'Envers du music-hall ou En tournée.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:32

« Vu le commis voyageur Willy bardé de jeux de mots et d'à peu près à rendre jaloux le plus exubérant rat de table d'hôtes. Près de lui Colette, plus Polaire que jamais, avec sa mine d'enfant gâté et méchant, de cancre femelle, insupportable et contente d'elle »4.

Après son divorce, Colette a une brève liaison avec Auguste-Olympe Hériot, rencontré à la fin de 1909. Elle rencontre ensuite Henry de Jouvenel, politicien et journaliste, qu'elle épouse en 1912 et qui l'engage à donner quelques billets et reportages au journal le Matin, dont il est le rédacteur en chef. De lui, à Castel Novel de Varetz (Corrèze), elle aura sa seule enfant, Colette Renée de Jouvenel, dite « Bel-Gazou » (« beau gazouillis » en provençal). À quarante ans alors que son mari la trompe, elle joue encore un rôle d'initiatrice à l'amour auprès du fils d'Henry, Bertrand de Jouvenel, dix-sept ans, expérience durant cinq années qui nourrira les thèmes et les situations dans Le Blé en herbe5. Pour ce qui concerne Chéri, c'est un fantasme devenu réalité, puisque le livre est publié en 1920 alors que sa conception remonte à 1912, soit quelques années avant sa liaison avec Bertrand de Jouvenel. Le divorce avec Henry de Jouvenel est prononcé en 1923. Comme elle le fera pour Willy dans Mes apprentissages, Colette se venge de son ex-mari dans Julie de Carneilhan.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:32

En juin 1919, Colette, directrice littéraire du journal Le Matin, contacte Léopold Marchand, figure marquante du théâtre entre les deux guerres, pour contribuer à une nouvelle rubrique dénommée Mille et un Matins. Colette l'invite dans sa demeure bretonne de Roz Ven à Saint-Coulomb près de Saint-Malo6. En 1921, Léopold Marchand collabore avec Colette à l’adaptation théâtrale de Chéri. Il s'occupe de la mise en scène de Chéri et joue même un rôle7. En 1923, Léopold Marchand adapte pour le théâtre le roman de Colette La Vagabonde8. Colette a publié dans La Jumelle noire l'ensemble des critiques littéraires qu'elle a écrites sur les pièces de Léopold Marchand.

Mélomane avertie, Colette collabore avec Maurice Ravel entre 1919 et 1925 pour la fantaisie lyrique l'Enfant et les sortilèges. Elle a été l'amie de la reine Élisabeth de Belgique, de Marguerite Moreno, de Renée Vivien, et a eu quelques brouilles avec la célèbre demi-mondaine de la Belle Époque, Liane de Pougy.

Elle rencontre son troisième mari, Maurice Goudeket, en accompagnant son amie Marguerite Moreno, chez Madame Andrée Bloch-Levalois, au début de l'année 1925.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:33

Colette fréquente assidûment la Côte d'Azur. Elle séjourne un temps dans sa villa de Guerrevieille, à Sainte-Maxime, puis elle s'installe plus longuement à La Treille-Muscate, à Saint-Tropez (auquel elle consacre de nombreux essais ou romans comme La Naissance du jour, Bella Vista, Prisons et paradis ou Journal à rebours), qu'elle quitte en 1928 en se plaignant de l'affluence trop importante de touristes suite à la promotion de son maire Léon Volterra. Colette vend alors sa villa à Charles Vanel.

Pendant l'Occupation, Colette séjourne quelques mois chez sa fille en Corrèze dans le village de Curemonte puis revient à Paris, avec Maurice Goudeket (qu'elle sauva de la Gestapo), passer toute la durée de la guerre dans son appartement du Palais-Royal au 9 de la rue de Beaujolais (plaque sur la maison). Immobilisée dans sa « solitude en hauteur » dans son « lit-radeau » (offert par la Princesse de Polignac) par une arthrite de la hanche, elle continue d'écrire à partir des fenêtres, véritables portes ouvertes sur le monde9.

En 1945, Colette est élue à l'unanimité à l'Académie Goncourt, dont elle devient présidente en 1949. Ayant vite compris que la célébrité passe par la maîtrise de son image, elle devient l'écrivain le plus photographié du xxe siècle3. Les Œuvres Complètes de Colette sont publiées en quinze volumes par la maison d'édition Le Fleuron, créée par Maurice Goudeket. En 1953, elle est élevée à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur. Elle compte Jean Cocteau parmi ses voisins. Sur ses vieux jours, celui qu'elle surnomme « son meilleur ami », c'est-à-dire Maurice Goudeket, l'aide à supporter son arthrose. Elle meurt le 3 août 1954.

Malgré sa réputation sulfureuse et le refus par l'Église catholique romaine d'obsèques religieuses, Colette est la seule femme à avoir eu droit à des funérailles nationales.

Elle est enterrée au cimetière du Père-Lachaise à Paris10. Sa fille repose à ses côtés.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:33

Les enjeux de l'écriture

Colette arrive à se démarquer de ses contemporains (André Gide, Romain Rolland ou encore Jean Giraudoux) grâce aux sujets qu'elle aborde. Elle montre un style épuré mais élevé. Elle trouve sa place parmi les romanciers régionalistes qui se sont imposés durant l'entre-deux-guerres, à travers, entre autres, les descriptions de sa région natale, la Bourgogne11.

Une attention croissante à la justesse des mots, notamment lorsqu’ils sont chargés d'exprimer l'effusion dans la nature, une sensualité librement épanouie pour revendiquer les droits de la chair sur l'esprit et ceux de la femme sur l’homme, voilà quelles sont les lignes de force de cette écriture.

Par ailleurs, l'écriture de Colette est plus complexe et moderne qu'elle ne semble le laisser supposer au premier abord.

En 1999, Serge Doubrovsky, inventeur du terme moderne d'autofiction qu'il appréhende en dernier ressort comme une variante de l'autobiographie, considère Colette comme une pionnière illustrant sa conception :

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137810
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Sidonie, Gabrielle Colette Empty
MessageSujet: Re: Sidonie, Gabrielle Colette   Sidonie, Gabrielle Colette Icon_minitimeMar 19 Juin - 23:33

« On découvre quand même chez Colette, un livre qui s'appelle La Naissance du jour qui a paru en 1928 et qui, à l'origine, portait sur son péritexte le sous-titre roman. Et dans le roman de Colette, La Naissance du Jour, on trouve un personnage de femme âgée qui s'appelle Colette. Ensuite, on apprend qu'elle a écrit les Claudine. Bref, elle s'est mise en scène comme le personnage d'un roman écrit par Colette sur Colette »12.

_________________
Sidonie, Gabrielle Colette Une_pa12Sidonie, Gabrielle Colette Plumes19Sidonie, Gabrielle Colette Miniat14Sidonie, Gabrielle Colette James_12


Sidonie, Gabrielle Colette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Sidonie, Gabrielle Colette
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: