PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerDernières imagesConnexion
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 141786
Age : 58
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Empty
MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette   Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Icon_minitimeMer 27 Fév - 22:20

Le retour de Pierrette
20 novembre 1905

Depuis longtemps déjà qu'elle avait disparu
Pierrot ne songeait plus à sa douce Pierrette
Il disait en riant son amour imprévu
N'a duré qu le temps d'une folle amourette

Le Plaisir l'appela, écoutant ses accords
Et voulant oublier ses misères passées
Il partit le coeur gai et l'âme sans remords
Vers le palais du rêve aux chères hyménées

Mais un jour le plaisir aux joyeuses clameurs
Ne chanta plus hélas ses chansons éphémères
Et Pierrot chancelant sous le poids des douleurs
S'enfuit loin de la joie emportant ses chimères

Il partit loin du bruit au sein de la forêt
Et dans les murs glacés d'une sombre demeure
Seul avec sa tristesse il vécut en secret
Espérant dans la vie une place meilleure

C'est là que je l'ai vu, des larmes plein les yeux
Ecrire du passé les pages d'espérance
C'est là que j'ai trouvé un être malheureux
Se traîner languissant au seuil de l'existence

Il pleurait les beaux jours où la franche gaieté
Chante aux coeurs des amants son langage suprême
Il pleurait les douleurs de ce temps regretté
Le temps de la jeunesse et le temps où l'on aime

Tout à coup les échos de la brise du soir
Apportèrent au seuil de la demeure sombre
Un murmure, une plainte, un cri de désespoir
Et près de lui, Pierrot crut voir passer une ombre

Dans le calme profond de la grande forêt
Une voix murmurant une faible prière
Dit dans l'isolement j'ai suivi le regret
Ecoute cher Pierrot c'est la voix qui t'est chère

C'est la voix de Pierrette elle t'aime toujours
Peut-être dans ton coeur des pages effacées
Ne gardent plus le feu de nos tendres amours
Dis-moi ces pages d'or sont-elles oubliées

Vois de mes yeux rougis les pleurs du repentir
S'échappent tristement sur ma lèvre expirante
En songeant au passé tu dois te souvenir
Des pleurs qui disent tout d'une voix si touchante

Pierrot depuis ce jour d'un style harmonieux
Ecrit pour l'avenir les lois de l'existence
Et quand Pierrette pleure il ouvre sous ses yeux
Le livre des amours au doux mot Espérance.

Honoré HARMAND

_________________
J'adore les longs silences, je m'entends rêver...  
James

Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Une_pa12Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Plumes19Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette James_12Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Confes12


Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Honoré Harmand (1883-1952) Le retour de Pierrette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Harmand (1883-1952) La réponse de Pierrette
» Honoré Harmand (1883-1952) Souhaits à Pierrette
» Honoré Harmand (1883-1952) La fête de Pierrette
» Honoré Harmand (1883-1952) Le Pardon de Pierrette
» Honoré Harmand (1883-1952) Le Retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: