PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 134473
Age : 56
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Empty
MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons   Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Icon_minitimeVen 1 Mar - 18:12

Vieilles maisons
14 octobre 1906

Vieilles maisons des temps passés
Ornement de nos vieilles rues
J'aime vos pignons inclinés
Et vos couvertures moussues

J'admire vos toits chancelants
Votre robe en poussière grise
Vos fenêtres à tous les vents
Comme les créneaux d'une église

Cependant on veut démolir
Vos murs aux teintes assombries
Sans respect pour le souvenir
Qu'on doit aux chaumières vieillies

Mais, que ne rappelez-vous pas
Aux générations présentes
Combien vîtes-vous des combats
Eclater aux heures sanglantes

Quand la France porta le deuil
De ses tragiques hyménées
Plus d'un mort toucha votre seuil
A l'instant des échauffourées

Puis tout rentra dans le repos
Vos portes restèrent ouvertes
On les franchît à tout propos
Les gens avaient tables offertes

Aux jours heureux de beaux atours
On parait vos blanches murailles
Complices des tendres amours
Vous abritiez les fiançailles

Puis vint l'heure, où, pour le Trépas
Vos vieux habitants vous quittèrent
Et sur leurs seuils en contrebas
Vos lourdes portes se fermèrent

On cessa de vous admirer
Et les foules indifférentes
Passèrent, sans point s'arrêter
Devant vos solides charpentes

On construisit à vos côtés
Des maisons, hautes, gigantesques
Sur elles vos murs appuyés
Se dessinèrent, pittoresques

Vous êtes charmantes vraiment
Malgré vos façades ridées
Et votre vieil accoutrement
Aux couleurs ternes et passées

Si vos murs sont disgracieux
Au mauvais goût de la jeunesse
Vous plairez toujours à mes yeux
Rien n'est plus beau que la vieillesse

J'aime vos pignons inclinés
Ornement de nos vieilles rues
J'aime vos toitures moussues
Vieilles maisons des temps passés.

Honoré HARMAND

_________________
Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Une_pa12Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Plumes19Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Miniat14Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons James_12


Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Honoré Harmand (1883-1952) Vieilles maisons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: