PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 134473
Age : 56
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Empty
MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé   Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Icon_minitimeVen 1 Mar - 19:28

J'ai trop rêvé
8 septembre 1907

Que de fois promenant mes regards dans ma chambre
Où je fus inspiré de la Nuit de septembre
N'ai-je pas revécu mon passé déjà loin
Objets sacrés d'antan, précieuses images
Livres du souvenir aux si troublantes pages
Pourquoi vous conservé-je avec autant de soin

Ici quelques tableaux. Diplômes du jeune âge
Où l'amour n'entravait pas encore mon courage
Quand devant le public on prononçait mon nom
Onze ans, gai souvenir d'un heureux jour de fête
Image symbolique où la foi se reflète
Dans l'âme de l'enfant à sa communion

A côté récompense aux efforts de l'étude
Certificat acquis sans la sollicitude
Que le mauvais élève appelle à son succès
Là souvenir charmant où mon coeur était libre
Où je fermais l'oreille à la lyre qui vibre
Pour me donner aux arts tout entier, sans excès

Et sur le mur en face exercices physiques
Diplôme bien gagné des efforts athlétiques
Quand sur la longue route on me voyait marchant
En ce temps là j'avais au coeur une blessure
Et je cherchais le mort pour calmer la torture
D'un grand chagrin d'amour au souvenir méchant
Et le temps a passé emportant de ma gloire
L'instant trop éphémère où fier de ma victoire
Je me croyais l'élu de l'Immortalité
Rien n'est changé pourtant à ce qui m'environne
Mon front est surchargé de la même couronne
Mais j'ai fait un grand pas vers la fatalité

Tout change dans ma vie et plus mon ombre avance
Sur la route des jours. Je sens que l'espérance
M'abandonne et me fuit. Suis-je donc condamné
A pleurer quand le monde aux ivresses du rire
Se livre tout entier. Ai-je brisé ma lyre
Dois-je me repentir pour avoir trop chanté

Dois-je garder ainsi dans le fond de mon âme
Le secret de ce temps où d'une ardente flamme
Le désir animant ma tendre volupté
Et s'il m'est défendu quand l'heure sonne brève
D'abuser follement des douceurs d'un beau rêve
Je comprends ma douleur c'est d'avoir trop rêvé.

Honoré HARMAND


_________________
Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Une_pa12Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Plumes19Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Miniat14Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé James_12


Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Honoré Harmand (1883-1952) J'ai trop rêvé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: