PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerDernières imagesConnexion
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 148239
Age : 59
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Empty
MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes   Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Icon_minitimeVen 1 Mar - 19:46

Les Brûmes
21 décembre 1907

Le ciel est gris, maussade et voilé de tristesse
La Nature dolente exhale un long soupir
C'est l'heure où chancelant son règne va finir
Implorant du soleil encor une caresse

Sur les champs ravagés le hardi laboureur
Jette un regard qui dit « tu germeras la graine
Terre toujours féconde à la saison prochaine »
Sous les bois effeuillés le poète est rêveur

Dans la chaumière nuie où la gène sommeille
Où la mère est sans feu, sans espoir et sans pain ?
Ignorant aujourd'hui l'effort du lendemain
Brûme d'un soir d'amour un chérubin s'éveille

Par le sentier désert, de l'ennui plein les yeux
S'en vont désabusés, les rêveurs aux chimères
Et sur les tapis d'or tissés par les clairières
Tombe, brûme du coeur l'ombre des jours heureux

Dans la chambrette vide où l'amour, certaine heure
Vint chanter le plaisir dans le calme du soir
Où vécut le bonheur aux côtés de l'espoir
Brûme d'un soir bien doux, l'amante, seule, pleure

Au fond du cabaret en vain, cherchant l'oubli
Le buveur exhalté dit une ode à l'Ivresse
Et son regard sans feu sourit à la Tristesse
Brûme, d'un soir perdu, qui va tomber sous lui

Ainsi nous arrivons au terme du voyage
Bercés par l'espérance et l'affreuse douleur
Et nous sentons, alors, tomber sur notre coeur
Comme un nuage épais les brûmes du jeune age.


Honoré HARMAND



_________________
J'adore les longs silences, je m'entends rêver...  
James

Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Une_pa12Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Plumes19Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes James_12Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Confes12


Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Honoré Harmand (1883-1952) Les Brûmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Harmand (1883-1952) Brumes d'automne
» Honoré Harmand (1883-1952) Diplôme d'Honoré HARMAND
» Honoré Harmand (1883-1952) Ce que j'ai vu
» Honoré Harmand (1883-1952) La Foi
» Honoré Harmand (1883-1952) La Vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: