PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Une mise en boîte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Une mise en boîte   Dim 3 Mar - 15:33

Une mise en boîte
A mes amis LEVASSEUR et VERDIER
Poème lu par Aline LEVASSEUR
au cours d'une réunion intime.
10 juin 1946

Rien ne vaut le jus de la treille
Alors qu'on le met en bouteille.
J'en appelle à tous les gourmands
Et Dieu me damne si je mens.

Mais une bonne mise en boîte
Pas trop méchante mais adroite,
Que l'on vous offre pour dessert
Ça vaut bien un petit concert.

Aussi je vous préviens d'avance ;
En réclamant votre indulgence.
Surtout n'allez pas me haïr
Ce dessert je vais le servir.

Je commencerai par ma mère,
Indiscutable ménagère
Aussi qui ne trouve parfait,
Simplement, que ce qu'elle fait.
Petit défaut sans importance
Et « honni soit qui mal y pense ».

Mon père est homme de valeur
Il peint, maçonne ; un bricoleur.
Pourvu qu'il ait la cigarette.
Nul, plus que lui, se sent heureux
Et cela se lit dans ses yeux.

Mon mari, charmant, sympathique,
Sous un dehors frigorifique
Sait donner un baiser brûlant,
Car ce n'est pas un mari lent.
Il n'est pas comme on l'imagine
C'est crayon de bonne mine.

Vous passerez tous au tamis.
Parfaitement mes chers amis.
Aux hercules je vous compare,
Car vous pesez le poids Gamare,

Aussi je voudrais bien savoir
Pourquoi venez jamais nous voir ;
Sur la route passez en flèche
Sans arrêter ; qui vous empêche ?
Serait-ce par timidité ?
Vous en avez une santé !

Et vous, Madame la marquise
Qui voulez que toujours reluise
Votre escalier comme un miroir.
Quel courage il vous faut avoir.

Pardon ! Que cela ne vous vexe,
Usez-vous d'un verre convexe,
Concave ou simplement poli
Ou frottez-vous au tripoli ?

Et toi Ginette autoritaire
Bruyante ainsi que le tonnerre ?
Tu méprises le calicot
Et ne rêves que le tricot.
Tu devrais être très posée
Mais n'es-tu pas toute opposée ?

Et toi mon chérubin Jacquot
Pour te juger il est trop tôt
Mais tu passes quand même au crible.
N'es-tu pas un enfant terrible ?
Et ne serais-tu pas de ceux
Aimant qu'on travaille pour eux ?

Je termine mon bavardage.
De mon amitié c'est le gage
Et si j'ai su vous divertir
Cela me fera grand plaisir
De constater, de gauche à droite
Que vous goûtez ma « mise en boîte ».

Honoré HARMAND
Revenir en haut Aller en bas
 
Honoré Harmand (1883-1952) Une mise en boîte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Harmand
» Honoré Harmand (1883-1952) La folie du poète Visions
» Honoré Harmand (1883-1952) L'Automne
» Honoré Harmand (1883-1952) Acrostiche d'amour
» Honoré Harmand (1883-1952) Le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: