PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Saint Henry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Saint Henry   Lun 11 Mar - 8:54

Saint Henry
A Mme Aline LEVASSEUR pour la fête de son père
13 juillet 1947

Aujourd'hui, pour patriotique
C'est mon devoir de fille unique
De fêter le papa charmant
La Saint Henri, tout simplement.
Mes voeux, ainsi que je l'espère,
Toucheront ton coeur, petit père.
Ce coeur débordant de bonté
Je veux le voir plein de santé ;
Que ton existence soit belle
Et qu'une ardeur toujours nouvelle
Vienne couronner tes efforts.
Toi, qui sais excuser les torts
Vois. Tes petits enfants grandissent
Fais que sur la pente ils ne glissent.
Que guidés par tes bons conseils
Ils soient, en tous points tes pareils.

Mais, si tu veux, tournons la page
Et fermons le livre du sage
Pour rire un peu. De nos défauts
Subis comme moi les assauts.
Tes qualités, parfois suprêmes
Connaissent aussi les extrêmes
Quand ton regard inquisiteur
Te déguise en vrai contrôleur.
Tu vois tout, toujours sans rien dire.
Mais je sens ton coeur qui soupire.
Ton chagrin est vite noyé
Dans un café bien consolé.

Et toi petite et tendre mère
Tu vas passer à la chaudière
Comme ton digne mari.
C'est un plaisir, mon favori,
Je te le dis avec franchise
Ton défaut est la gourmandise.
Les gâteaux tu les aimes bien,
Surtout lorsqu'ils ne coûtent rien.
De vivre il est mille manières
Les affaires sont les affaires.
Sensible aux invitations
Tu cherches les occasions
Où l'on dit : vous êtes des nôtres ;
On se sent si bien chez les autres !
Je dis ça pour te taquiner ;
Il ne faut jamais se gêner.

Terminons cette promenade
Sous forme d'une arlequinade.
Pour qu'il n'y ait pas de jaloux
N'en faut-il pas pour tous les goûts ?
Alors c'est au tour de René,
Garçon bien intentionné,
Mais qui profane la farine
Car le pain n'a pas bonne mine
Lorsqu'il le sort du four, brûlé,
Comme un poulet tout rissolé.
Il est facile de comprendre ;
Par le sommeil se laissant prendre
Il ne peut être, c'est certain
Au four de même qu'au moulin.
Pardonnez lui sa maladresse.
Il faut excuser la jeunesse !
Car celui qu'on voudrait punir
A promis de ne plus dormir.

Honoré HARMAND
Revenir en haut Aller en bas
 
Honoré Harmand (1883-1952) Saint Henry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Harmand
» Honoré Harmand (1883-1952) La folie du poète Visions
» Honoré Harmand (1883-1952) L'Automne
» Honoré Harmand (1883-1952) Acrostiche d'amour
» Honoré Harmand (1883-1952) Le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: