PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis Fréchette (1839-1908) Les pins de Nicolet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis Fréchette (1839-1908) Les pins de Nicolet   Lun 6 Mai - 22:30

Les pins de Nicolet


Ô mes vieux pins touffus, dont le tronc séculaire
Se dresse défiant le temps qui détruit tout,
Et, le front foudroyé d'un éclat de tonnerre,
Indomptable géant, reste toujours debout!

J'aime vos longs rameaux étendus sur la plaine,
Harmonieux séjours, palais aériens,
Où les brises du soir semblent à chaque haleine,
Caresser des milliers de luths éoliens.

J'aime vos troncs noueux, votre tête qui ploie,
Quand le sombre ouragan vous prend par les cheveux,
Votre cîme où se cache un nid d'oiseau de proie,
Vos sourds rugissements, vos sons mystérieux!

Un soir, il m'en souvient, distrait, foulant la mousse
Qui tapisse en rampant vos gigantesques pieds,
J'entendis une voix fraîche, enivrante, douce,
Ainsi qu'un chant d'oiseau qui monte des halliers.

Et j'écoutais rêveur... et la note vibrante
Disait: « Ever of Thee!... » C'était un soir de mai...
La nature était belle, et la brise odorante...
Tout ainsi que la voix disait: aime!... et j'aimai!

Ô mes vieux pins géants, dans vos concerts sublimes,

J'ai souvent retrouvé ce divin chant d'amour
Qui résonne toujours dans mes rêves intimes,
Et votre souvenir dore mon plus beau jour.

Puissé-je un soir encor, sous vos sombres ombrages,
Rêver en écoutant vos soupirs amoureux,
Ou vos longues clameurs quand l'aile des orages
Vous secoue en tordant vos bras majestueux!

Malheur à qui prendra la hache sacrilège
Pour mutiler vos flancs par de sanglants affronts!...
Mais non! ô mes vieux pins! le respect vous protège,
Et des siècles encor passeront sur vos fronts!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis Fréchette (1839-1908) Les pins de Nicolet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Fréchette (1839-1908) Dernier coup de dé
» Louis Fréchette (1839-1908) Renouveau
» Louis Fréchette (1839-1908) Les plaines d'Abraham
» Louis Fréchette (1839-1908 )Sa première lettre
» Louis Fréchette (1839-1908) Tombe isolée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: