PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications

Partagez | 
 

 Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:32

Rappel du premier message :

Omphale Histoire rococo


Mon oncle, le chevalier de ***, habitait une petite maison donnant d'un côté sur
la triste rue des Tournelles et de l'autre sur le triste boulevard Saint-
Antoine. Entre le boulevard et le corps du logis, quelques vieilles charmilles,
dévorées d'insectes et de mousse, étiraient piteusement leurs bras décharnés au
fond d'une espèce de cloaque encaissé par de noires et hautes murailles.
Quelques pauvres fleurs étiolées penchaient languissamment la tête comme des
jeunes filles poitrinaires, attendant qu'un rayon de soleil vînt sécher leurs
feuilles à moitié pourries. Les herbes avaient fait irruption dans les allées,
qu'on avait peine à reconnaître, tant qu'il y avait longtemps que le râteau ne
s'y était promené. Un ou deux poissons rouges flottaient plutôt qu'ils ne
nageaient dans un bassin couvert de lentilles d'eau et de plantes de marais.

Mon oncle appelait cela son jardin.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:34

Je fus toute la journée d'une distraction sans pareille; j'attendais le soir
avec inquiétude et impatience tout ensemble. Je me retirai de bonne heure,
décidé à voir comment tout cela finirait. Je me couchai; la marquise ne se fit
pas attendre; elle sauta à bas du trumeau et vint tomber droit à mon lit; elle
s'assit à mon chevet, et la conversation commença.

Comme la veille, je lui fis des questions, je lui demandai des explications.
Elle éludait les unes, répondait aux autres d'une manière évasive, mais avec
tant d'esprit qu'au bout d'une heure je n'avais pas le moindre scrupule sur ma
liaison avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:34


Tout en parlant, elle passait ses doigts dans mes cheveux, me donnait de petits
coups sur les joues et de légers baisers sur le front.

Elle babillait, elle babillait d'une manière moqueuse et mignarde, dans un style
à la fois élégant et familier, et tout à fait grande dame, que je n'ai jamais
retrouvé depuis dans personne.

Elle était assise d'abord sur la bergère à côté du lit; bientôt elle passa un de
ses bras autour de mon cou, je sentais son coeur battre avec force contre moi.
C'était bien une belle et charmante femme réelle, une véritable marquise, qui se
trouvait à côté de moi. Pauvre écolier de dix-sept ans! Il y avait de quoi en
perdre la tête; aussi je la perdis. Je ne savais pas trop ce qui allait se
passer, mais je pressentais vaguement que cela ne pouvait plaire au marquis.

"Et monsieur le marquis, que va-t-il dire là-bas sur son mur?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:34

La peau du lion était tombée à terre, et les cothurnes lilas tendre glacé
d'argent gisaient à côté de mes pantoufles.

"Il ne dira rien, reprit la marquise en riant de tout son coeur. Est-ce qu'il
voit quelque chose? D'ailleurs, quand il verrait, c'est le mari le plus
philosophe et le plus inoffensif du monde; il est habitué à cela. M'aimes-tu,
enfant?

- Oui, beaucoup, beaucoup..."

Le jour vint; ma maîtresse s'esquiva.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:35


La journée me parut d'une longueur effroyable. Le soir arriva enfin. Les choses
se passèrent comme la veille, et la seconde nuit n'eut rien à envier à la
première. La marquise était de plus en plus adorable. Ce manège se répéta
pendant assez longtemps encore. Comme je ne dormais pas la nuit, j'avais tout le
jour une espèce de somnolence qui ne parut pas de bon augure à mon oncle. Il se
douta de quelque chose; il écouta probablement à la porte, et entendit tout; car
un beau matin il entra dans ma chambre si brusquement, qu'Antoinette eut à peine
le temps de remonter à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:35


Il était suivi d'un ouvrier tapissier avec des tenailles et une échelle.

Il me regarda d'un air rogue et sévère qui me fit voir qu'il savait tout.

"Cette marquise de T *** est vraiment folle; où diable avait-elle la tête de
s'éprendre d'un morveux de cette espèce? fit mon oncle entre ses dents; elle
avait pourtant promis d'être sage!

Jean, décrochez cette tapisserie, roulez-la et portez-la au grenier."

Chaque mot de mon oncle était un coup de poignard.

Jean roula mon amante Omphale, ou la marquise Antoinette de T ***, avec Hercule,
ou le marquis de T ***, et porta le tout au grenier. Je ne pus retenir mes
larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:35

Le lendemain, mon oncle me renvoya par la diligence de B*** chez mes
respectables parents, auxquels, comme on pense bien, je ne soufflai pas mot de
mon aventure.

Mon oncle mourut; on vendit sa maison et les meubles; la tapisserie fut
probablement vendue avec le reste. Toujours est-il qu'il y a quelque temps, en
furetant chez un marchand de bric-à-brac pour trouver des momeries, je heurtai
du pied un gros rouleau tout poudreux et couvert de toiles d'araignée.

"Qu'est cela? dis-je à l'Auvergnat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:35

- C'est une tapisserie rococo qui représente les amours de madame Omphale et de
monsieur Hercule; c'est du Beauvais, tout en soie et joliment conservé. Achetez-
moi donc cela pour votre cabinet; je ne vous le vendrai pas cher, parce que
c'est vous."

Au nom d'Omphale, tout mon sang reflua sur mon coeur.

"Déroulez cette tapisserie", fis-je au marchand d'un ton bref et entrecoupé
comme si j'avais la fièvre.

C'était bien elle. Il me sembla que sa bouche me fit un gracieux sourire et que
son oeil s'alluma en rencontrant le mien.

"Combien en voulez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   Dim 28 Juil - 13:35

- Mais je ne puis vous céder cela à moins de quatre cent francs, tout au juste.

- Je ne les ai pas sur moi. Je m'en vais les chercher; avant une heure je suis
ici."

Je revins avec l'argent; la tapisserie n'y était plus. Un Anglais l'avait
marchandée pendant mon absence, en avait donné six cents francs et l'avait
emportée.

Au fond, peut-être vaut-il mieux que cela se soit passé ainsi et que j'aie gardé
intact ce délicieux souvenir. On dit qu'il ne faut pas revenir sur ses premières
amours ni aller voir la rose qu'on a admirée la veille.

Et puis je ne suis plus assez jeune ni assez joli garçon pour que les
tapisseries descendent du mur en mon honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier. (1811-1872) Omphale Histoire rococo
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) SÉRÉNADE
» Théophile Gautier (1811-1872) LE POETE ET LA FOULE.
» Théophile Gautier (1811-1872) LA LUNE.
» Théophile Gautier (1811-1872) ADIEUX A LA POÉSIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: