PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Pierre François Lacenaire

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 137743
Age : 57
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Pierre François Lacenaire Empty
MessageSujet: Pierre François Lacenaire   Pierre François Lacenaire Icon_minitimeDim 28 Fév - 20:50

Pierre François Lacenaire, né le 20 décembre 1800 à Francheville (Rhône)[1], mort le 9 janvier 1836 à Paris, était un escroc et criminel français, qui défraya la chronique. Il se fit connaître par des articles de journaux qui rendirent célèbre ce petit romantique auprès du grand public et un temps le mythifièrent, mais son œuvre littéraire est mince.


Biographie Publications3 Lacenaire dans la littérature4 Bibliographie5 Note6 Lien externe Cinéma
Biographie
Il quitte le petit séminaire d'Alix après y avoir obtenu de brillants résultats. Il s'engage dans l'armée, mais déserte lors de l'expédition de Morée en 1829. Vols et escroqueries le mènent à plusieurs reprises en prison, où il suit, dit-il, son « université criminelle » et où il recrute ses comparses Victor Avril et François Martin. Il compose en prison une chanson Pétition d'un voleur à un roi son voisin qui révèle ses talents poétiques. Puis il rédige pour un journal Les prisons et le régime pénitentiaire qui remporte du succès.

Après un double assassinat minable il est dénoncé par ses complices alors qu'il séjournait à Chalon-sur-Saône. Il transforme son procès en tribune théâtrale et sa prison en salon. Il écrit Mémoires, révélations et poésie.

Lors de son exécution Lacenaire déclare : « J'arrive à la mort par une mauvaise route, j'y monte par un escalier… ». Selon une autre version, exécuté un lundi, il aurait déclaré : « Voilà une semaine qui commence mal. » La guillotine qui pourtant vient de couper la tête d'Avril s'enraye. Lacenaire tourne la tête et fait face à la lame que l'aide du bourreau Sanson fait tomber. Comme la monarchie de Juillet s'inquiète du courant de sympathie qui monte dans l'opinion autour de cet assassin atypique, la Gazette des tribunaux, journal officiel, écrit, contre toute vérité, que le coupable « n'a pas su affronter l'échafaud sans trembler ».

Une lecture de ses mémoires est indispensable pour comprendre l'enfance, le cheminement et l'évolution des nombreux troubles psychologiques de Lacenaire qui l'ont amené à se détruire par le crime (voir références bibliographiques plus bas).

Selon les mémoires de Monsieur Claude, chef de la Sureté sous le Second Empire, et greffier lors de l'arrestation de Lacenaire, ce dernier a été arrêté sous le faux nom de Jacob Lévi en 1834 à Beaune, pour escroqueries, par les chefs de la sureté de l'époque, Allard et Canler. Comme il se cache aussi sous les noms de Baton, Gaillard et Mahossier, les policiers ne savent pas tout de suite qu'ils détiennent Lacenaire. Il fut démasqué à cause de son écriture, comme étant le meurtrier de Chardon et sa mère, au passage du Cheval-Rouge, à Paris. Il aurait tué de nombreuses personnes avant de connaitre l'échafaud pour ce double crime. Il assassinait ses victimes au tire-point (outil de cordonnier) et frappait toujours dans le dos, ayant remarqué qu'une personne est bien moins combative quand elle est blessée au dos que sur le devant du corps.

Publications
Mémoires et autres écrits, éditions José Corti, 1991, Paris (ISBN 2714304060)
Pierre-François Lacenaire, Mémoires, Éditions du Boucher, 2002, (ISBN 2848240180)
Lacenaire dans la littérature [modifier]
Le poète Baudelaire a appelé Lacenaire "un des héros de la vie moderne".
L'écrivain Dostoïevski a lu le procès de Lacenaire et s'en est inspiré pour écrire Crime et Châtiment dans lequel le crime de Raskolnikov est une copie conforme de celui de Lacenaire à quelques détails près.
Le philosophe Michel Foucault considérait que la notoriété de Lacenaire chez les Parisiens marquait la naissance d'un nouveau genre de bandit adulé, le criminel romantique bourgeois.



Bibliographie [modifier]
François Foucart, Lacenaire, l'assassin démythifié, Paris, Perrin, 1993
Dictionnaire de biographie française, tome 18, librairie Letouzey et Ané, Paris
Anne-Emmanuelle Demartini, L'Affaire Lacenaire, Paris, Aubier, 2001.

( Source Wikipédia )

_________________
Pierre François Lacenaire Une_pa12Pierre François Lacenaire Plumes19Pierre François Lacenaire Miniat14Pierre François Lacenaire James_12


Pierre François Lacenaire Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Pierre François Lacenaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈTES FRANCAIS-
Sauter vers: