PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885)Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885)Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885)Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime   Victor HUGO (1802-1885)Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime Icon_minitimeSam 26 Nov - 17:00

Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime;
Je m'y suis fait.
Un jour, elle me dit:
-Quand même
On est tout seul, les bois sont doux. Les belles eaux!
La campagne me plaît à cause des oiseaux.

Ecoutons-les chanter.
Moi, l'âme épanouie,
J'écoutais. -
-Les oiseaux, dit-elle, ça m'ennuie.
Jouons.
-Aux cartes?
- Non.
-A quoi?
-Je hais le jeu.
Causons. Le jaune est laid, je préfère le bleu.
- Je suis de ton avis.
- Toujours dans les extrêmes!
- Le bleu, dis-je, c'est beau.
- Pourquoi?
-D'abord, tu l'aimes.
Ensuite, c'est le ciel.
Mais le jaune; `c'est l'or:
- Va pour le jaune.
- Il est de mon avis encor!
C'est assommant!
-Faisons'' la paix.
- Je te pardonne.
Un autre jour:
- Ami, viens, je me sens très bonne,
Le temps est beau, sortons à pied. -
Comme j'offrais
Mon landau:
-Non, dit-elle, il faut, par ce vent frais,
Marcher, rôder, courir au bois à l'aventure. -
On s'habille, on descend.
-Où donc est la voiture?
- Mais tu voulais sortir à pied.
-A pied, jamais!
Marcher par ce vent froid! fi donc! -
Je me soumets.
On attelle.
-Voici le landau.
- Pourquoi faire?
- Mais, pour sortir.
- Tords-moi le cou, je le préfère.
Ah çà! tu veux sortir par cet horrible temps! -
Un autre jour:
- Nos coeurs, dit-elle, sont contents.
Ami, j'ignore tout, mais je suis ta servante.
Puisque je sais aimer, je suis assez savante.
Je t'adore. Mon dieu, c'est toi. -
Le lendemain,
Un grand soufflet sortit de sa petite main,
Et tomba sur ma joue.
-Hé! dis-je.
- Bagatelle!

Viens m'embrasser. Comment me trouves-tu? dit-elle.
-Charmante! -
Et c'est ainsi que je m'accoutumai
Aux inégalités d'humeur du mois de mai.

24 juillet 186...
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885)Elle, c'est le printemps; pluie et soleil; je l'aime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gani et Naru ....... (finira très certainement en Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: