PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexion
 

 Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot  Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot    Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot  Icon_minitimeLun 5 Déc - 23:54

J'applique mon oreille à travers mon cachot
Contre la conscience énorme de là-haut.
Et j'écoute. Et, pensif, je fuis, et, solitaire,
Je m'envole. Quiconque a pour prison la terre,
A pour évasion le ciel. Là, j'ai l'effroi
De sentir comme une âme immense entrer en moi
Et j'én tremble, et j'en suis joyeux. Sévère joie!
Va, sois le Châtiment, me-dit quelqu'un. Foudroie.
La foudre est le jet 'noir du firmament vengeur.
Je me penche du fond d'une blême rougeur,
Et, dii seuil étoilé, comme d'une fenêtre,
Sur ta simarre, ô juge, et sur ta robe, ô prêtre,
Je vide la justice avec la vérité.
Vivez, régnez! ma strophe au sanglot irrité,
Mon vers sanglant, 'fumant, amer, qui, du ciel sombre,
Ainsi que. d'une bouche entr'ouverte dans l'ombre,
Jaillit; tombe, se rue, éclate, et sur les fronts
Se disperse en horreur, en tempête, en affronts,
Flétrit,' submerge; noie; éclabousse et remonte,
Est le vomissement dé Dieu sur votre honte.

26 février 1870.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor HUGO (1802-1885) J'applique mon oreille à travers mon cachot
» Victor HUGO (1802-1885) Nous sommes au cachot; la porte est inflexible;
» Victor HUGO (1802-1885) VII Bas à l'oreille du lecteur
» Victor HUGO (1802-1885) Le bout de l'oreille
» Victor HUGO (1802-1885) Le couchant flamboyait à travers les bruines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: