PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) AU DESSERT

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) AU DESSERT Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) AU DESSERT   Victor HUGO (1802-1885) AU DESSERT Icon_minitimeJeu 22 Déc - 21:27

AU DESSERT
- Mon frère 'Z, vous avez sauvé l'ordre. - Mon frère,
Vous avez eu raison d'un peuple téméraire.
Cette Pologne était pour l'Europe un ennui.
- Mon frère, grâce à vous, tout' prospère aujourd'hui.
- Vous dominez Paris et vous protégez Rome.
- J'estime Jellachich. - Mouravief est un homme.
- Vous 'avezCanrobèrt qui vaut mieux que Bugeaud.
- Je bois votre Tokay. - Moi votre Clos-Vougeot.
- Mon frère, nous étions en querelle naguère,
Mais je vous aime. Et moi, je' vous ai fait la guerre
Malgré moi. - Vous 'avez battu mes généraux.
Vous, fûtes le vainqueur, sire. - Et vous le héros.
- Votre génie est- grand. - Moins que votre bravoure.
- Mon frère, entendez-vous ces vivats? Je savoure
Ces acclamations qui s'adressent à vous.
Le peuple est sous vos. pieds. - Il est à vos genoux.
C'est mieux. - Il me respecte, oui, mais il vous adore.
- Vous avez -voulu, sire, et tout à coup l'aurore
A reparu; les lois et la société
'Revivent; et cela, sire,' n'a rien coûté. -
L AUBIN - I 779
Causerie entre czars et rois, propos de table
Qui font rire les morts d'un rire épouvantable. .
H. H. décembre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) AU DESSERT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: