PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F70

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F70 Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F70   Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F70 Icon_minitimeJeu 22 Déc - 22:40

Fus 70-70 bis 70/98. Océan, 126, p. 166.
Adieu, Paris, cité princesse,
Palais d'ennui
Où demain est - masqué sans cesse
Par aujourd'hui!
Adieu, Paris où tout est plâtre,
Tout, peuple et roi,
Plâtre l'église et le théâtre,
Plâtre la loi!
Ville où, pouvoir, science, idée,
Rien n'est debout,
Où de temps en temps une ondée
Emporte tout!
Adieu! - Que m'importe, mes maîtres,
Votre fracas,
Et ce sceptre qui va des prêtres
Aux avocats!
Et, professeurs, tribuns, ministres,
Tout ce que font
Et tout ce que disent vingt cuistres
A l'air profond!
Que m'importe vos temples vides,
O mes pédants,
Sans l'art dehors, maçons stupides!
Sans Dieu dedans!
Et votre Sorbonne importune
Qui sonne creux!
Et votre bavarde tribune,
Tréteau peureux,
Où sur la patrie opprimée
On pleure à sec,
Où vous sculptez la renommée
En jupon grec!
1826-1851 939
Que me font vos poches souillées
Que l'or emplit,
Vos austérités débraillées
. Au pied du lit
Vos bannières de sang rouillées
A chaque pli,
Vos prétentions barbouillées
D'un fard vieilli;
Vos unanimités sifflées,
Vox populi;
Vos ambitions essoufflées
, Au pied sali;
.Vos popularités gonflées,
Grosses d'oubli!
9 août 1836.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) MANUSCRIT 24 787 1826-1851 F70
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: