PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Henri Barbusse. (1873-1935) À Une Amie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Henri Barbusse. (1873-1935) À Une Amie.  Empty
MessageSujet: Henri Barbusse. (1873-1935) À Une Amie.    Henri Barbusse. (1873-1935) À Une Amie.  Icon_minitimeVen 13 Jan - 19:40

À Une Amie.

Les voix s'exaltent et s'élèvent
Je suis vieux comme les aïeuls,
J'ai des rêves lassés qui rêvent
Tout seuls.

C'est le temps triste et monotone,
C'est le désespoir grand ouvert,
C'est le printemps, l'été, l'automne,
L'hiver!

Le souvenir de l'ancien geste,
Le souvenir du mal ancien
Ce qui reste, quand il ne reste
Plus rien.

Ô vous, ma soeur d'après la veille,
De l'instant splendide et sacré
Où le rêve qui s'ensommeille
Est vrai. . .

Petit poème magnifique,
Éclos par le pardon du soir,
Où l'on entend de la musique
Sans voir. . .

Je vous bénis, ange en sourire,
Mains qui servent mon désespoir,
Bonté qui fait que je m'admire
Le soir!
Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Barbusse. (1873-1935) À Une Amie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le feu • Henri Barbusse
» Thiriet Henri [illustrateur] 1873 1946
» [Troyat, Henri] Les Semailles et les moissons - Série
» un autre denier tournois d'Henri III sans atelier visible.
» TESTON HENRI II DE NAVARRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: