PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Henri Barbusse. (1873-1935) Bonté D'Hier.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Henri Barbusse. (1873-1935) Bonté D'Hier.  Empty
MessageSujet: Henri Barbusse. (1873-1935) Bonté D'Hier.    Henri Barbusse. (1873-1935) Bonté D'Hier.  Icon_minitimeVen 13 Jan - 19:43

Bonté D'Hier.

Le peu de bonheur qu'on n'a plus.

Ô ma lampe tout près, sans rêve, reposée,
Si j'allais oublier l'heure qui t'a posée;
Si j'allais oublier, feu pauvre, dieu rampant,
L'humble miracle intime, et l'amour qui s'épand!
Je ne fais rien, ce soir, la vue indifférente,
Pourtant, levant les yeux dans la bonté mourante,
Je vois distinctement l'avenir sans foyer.
Délire, vieux soleil, si j'allais oublier!. . .

Le passé, seul sanglot, vraie et grande chimère
Que la nuit me garda dans un besoin de mère,
Et ce rayon qui donne avec maternité. . .
Tous les soirs d'autrefois me font la charité.
Demain n'est rien, ce soir, qu'azurs insatiables.
Mais le vieux ciel descend dans les coins pitoyables.
Le passé vient ici. . . Sur tous les nouveaux jours,
Le vieux silence épand sa bonté de toujours,
Et je pense à ma voix contre la paix immense
Et ce qu'un faux serment fait mal à ce silence,
Mais je veille d'orgueil au lieu de m'endormir.
Douce nuit jusqu'à moi, qui ne peut pas finir!
Quoi que je rêve un jour, quoi que je veuille encore,
Que toujours le passé me pardonne et m'adore,
Et si je fais jamais quelque chose de grand,
Pauvres coeurs en allés, que ce soit en pleurant!

Que toujours, mes amis, je sois ce que nous sommes.
Je suis pauvre, je suis plus pauvre que les hommes.
Pourtant je perds mon temps, je me perds, je suis las,
Et quoiqu'on m'aime encor, je ne travaille pas. . .
Au lieu de bien sourire à l'ombre jamais lasse,
Et d'être ma douceur au seuil de tout l'espace,
J'aime mieux lâchement guetter, distrait et fier,
Quelque impossible amour ne venant pas d'hier!
J'hésite, dans ce doute à pleurer ce qui pleure,
Et je sens tout d'un coup très vieille ma demeure.
Que je suis indécis, adoré, qu'il est tard,
Et que j'ai des parents très pauvres quelque part. . .


Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Barbusse. (1873-1935) Bonté D'Hier.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le feu • Henri Barbusse
» Thiriet Henri [illustrateur] 1873 1946
» [Troyat, Henri] Les Semailles et les moissons - Série
» un autre denier tournois d'Henri III sans atelier visible.
» TESTON HENRI II DE NAVARRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: