PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerDernières imagesConnexion
 

 Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James


Masculin
Dragon
Nombre de messages : 148295
Age : 59
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Empty
MessageSujet: Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure   Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Icon_minitimeVen 1 Mar - 19:36




















Ma demeure
A Etienne SOUCHON
30 septembre 1907

Ma demeure n'a pas d'une maison princière
Le chic, le grandiose et les riches atours
Le pauvre sous le chaume abrite ses amours
Et la Gaîté parfois sourit à la misère

Un étroit escalier, sombre, en colimaçon
Sait guider l'Amitié au logis que j'habite
Et le bonheur un soir, sous le toit qui m'abrite
Est venu murmurer sa plus tendre chanson

La cuisine à croisée où seul le jour pénètre
Ne veut pas recevoir les rayons du soleil
Laissant aux grands palais les reflets d'or vermeils
Elle est drôle vraiment ma cuisine à fenêtre

Par un couloir de murs effrités par le temps
Mon regard est conduit vers un fond de verdure
Où je puis voir mourir et naître la Nature
Pleurer à son hiver et rire à son Printemps

Un escalier de bois en tous ses points, rustique
Guide la ménagère en un appartement
Où madame chaussure et monsieur vêtement
Abritent leurs amours dans un décor antique

Une porte à ouvrir et la chambre apparaît
Coquettement vêtue et simplement rangée
Le parquet, du pavé, en sa robe cirée
Pour du pavé qu'il est ressemble à du parquet

Je ne m'arrête pas à dresser l'inventaire
Des objets et du meuble entassés avec goût
La plus légère muse a peine à franchir tout
Et la critique hélas a le regard sévère

Mais dans l'aspect si froid de ton sombre logis
Ami, me direz-vous, comment peux-tu te plaire
Avez-vous oublié ma tendre ménagère
Qui donne la lumière à nos murs assombris

Avec elle j'habite une maison princière
Elle sait la parer des plus riches atours
Et nous vivons heureux, des plus chères amours
Ayant pour l'Espérance une même prière.

Honoré HARMAND

_________________
J'adore les longs silences, je m'entends rêver...  
James

Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Une_pa12Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Plumes19Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure James_12Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Confes12


Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Honoré Harmand (1883-1952) Ma demeure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Harmand (1883-1952) Diplôme d'Honoré HARMAND
» Honoré Harmand (1883-1952) Ce que j'ai vu
» Honoré Harmand (1883-1952) La Foi
» Honoré Harmand (1883-1952) La Vie
» Honoré Harmand (1883-1952) Ce que j'ai vu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: