PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV   Mer 5 Juin - 11:48

Rappel du premier message :

Chapitre IV


Outre les journaliers qui constituaient, comme je l'ai dit,
le gros de la population de notre canton, il y avait encore les
bateliers, les caboteurs, les terrassiers et quelques pêcheurs.
Chaque chantier avait son épicier, son forgeron, son
menuisier, son cordonnier. Et puis il y avait le bourgeois. Le
bourgeois c'est-à-dire le marchand de bois, ou plutôt
l'agent desquelles se faisait l'exploitation de nos forêts était
une espèce de seigneur ou de lord anglais qui habitait une
villa magnifique et vivait dans un luxe étourdissant. Chaque
canton avait son bourgeois.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV   Mer 5 Juin - 11:50

Et ainsi de suite; il était toujours survenu quelque
anicroche pour empêcher la réussite, qui n'avait tenu qu'à un
cheveu. Cette croyance dans les trésors cachés était tellement
ancrée dans l'esprit de la population, que j'ai connu des
chercheurs de coffres aussi tard qu'en 1877. J'habitais alors
sur les hauteurs de Lévis, dans une maison isolée en arrière
de laquelle se creusait une excavation tout embroussaillée de
bouquets d'aunes, touffus à ne pas laisser passer un chien à
travers. Une ancienne tranchée probablement. J'étais marié
depuis peu. Un soir, un de mes électeurs vint me trouver tout
mystérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV   Mer 5 Juin - 11:50

-Monsieur, me dit-il, priez donc Mme Fréchette de ne
pas avoir peur si elle entend du bruit derrière la maison cette
nuit.
-Quel bruit? demandai j e un peu intrigué.
-On va piocher là vers minuit, sous les aunes, ne vous
inquiétez pas, ce sera nous autres.
-Qu'est-ce que vous allez faire là?
-Ma foi, vous n'êtes pas homme à nous vendre, je pense
bien vous mettre dans la confidence: il s'agit de lever un
coffre.
-Un coffre?
-Oui, un beau.
-Bah! vous ne trouverez rien là, allez, c'est du temps
perdu.
-C'est ce qui vous trompe; il y a un coffre là, sûr et
certain.
-Comment le savez-vous?
-C'est un homme de Kamouraska qui l'a découvert; un
homme bien instruit, tout ce que je peux vous dire! Il siffle le
vent comme on siffle un chien, il guérit du secret, il arrête le
sang, il fait sortir du whisky d'une planche en la piquant avec
son couteau, il fige les bâtiments qui passent au large, rien
qu'à les regarder; un jour il a coupé la parole net à M.
Chapais qui parlait sur le perron de l'église, rien qu'en se
serrant le bout du petit doigt. Enfin c'est un véritable sorcier.
-Et il vous a dit qu'il y avait un trésor derrière ma
maison?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV   Mer 5 Juin - 11:50

-Il nous y a conduits tout droit avec une baguette de
coudrier. Soyez tranquille, vous ne manquerez pas d'argent
pour votre prochaine élection.
-J'en accepte l'augure, lui dis je, mais il ne faudra pas
négliger les listes électorales pour tout cela.
Pendant trois nuits, nous entendîmes bêcher, piocher et
remuer la terre sous les aunes. Avec quel résultat? on n'a
jamais pu savoir. Seulement, mon électeur partit pour
Chicago dans l'automne, et je dus faire mon élection de 1878
in forma pauperis, comme à l'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: