PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXII   Lun 1 Juil - 12:16


XXXII
Young fût devenu gai, le pleureur Héraclite,
S' essuyant l' oeil, eût ri plus fort que Démocrite
Au spectacle plaisant des efforts que faisaient
Les dames de l' endroit, Iris courtes et grasses,
Pour s' habiller comme elle et copier ses grâces ;
-des ingénuités dont les moindres pesaient
Trois ou quatre quintaux ; -des faces rubicondes
Avec des fleurs, des noeuds de rubans, et des blondes,
-des montagnes de chair à la Rubens, -au lieu
De bons velours d' Utrecht, de brocards à ramages,
Portant de fins tissus, des gazes, des nuages !
Quel travestissement, bon dieu !
Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXVIX
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. PoëmeLXXIII
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme CXIX
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XVII
» Théophile Gautier (1811-1872)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: