PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XCV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XCV   Lun 22 Juil - 21:03

XCV
Comme ceux d' une orfraie ou d' un hibou dans l' ombre,
Les yeux de Véronique un instant d' un feu sombre
Brillèrent ; -cependant Albertus n' en vit rien,
Certes, s' il l' avait vu, quel que fût son courage,
À leur expression égarée et sauvage,
Il se serait signé de peur, -car c' était bien
Un regard exprimant un mal irrémédiable,
Un regard de damné demandant l' heure au diable.
-on y lisait : -toujours, jamais, éternité.
C' était vraiment horrible. -une prunelle d' homme,
À de pareils éclairs, mourrait et fondrait comme
Fond le bitume au feu jeté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XCV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXVIX
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. PoëmeLXXIII
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme CXIX
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XVII
» Théophile Gautier (1811-1872)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: