PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

 Victor HUGO (1802-1885) LE PATRIARCHE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Victor HUGO (1802-1885) LE PATRIARCHE Empty
MessageSujet: Victor HUGO (1802-1885) LE PATRIARCHE   Victor HUGO (1802-1885) LE PATRIARCHE Icon_minitimeSam 31 Déc - 12:00

LE PATRIARCHE

Seigneur et docteur, grand lévite,
Pape sublime, évêque illustre et souverain,
Les tables de la loi sont un livre d'airain ;
Nul n'y peut rien changer, pas même toi, mon père.


UN ÉVÊQUE

Il faut que l'homme souffre afin que Dieu prospère ;
L'or du temple éblouit le pauvre utilement.
Il faut la perle au dogme et l'astre au firmament;
Il faut que les vivants, foules, essaims; mêlées,
Volent à la lueur des mitres constellées ;
Cette clarté leur est nécessaire en leur nuit.
Le temple opulent sert et l'autel pauvre nuit.
Il sied que le pasteur comme un soleil se lève.


AUTRE ÉVÊQUE

Parlons des rois avec précaution ; leur glaive
Jette à peu près la même ombre que notre croix ;
Le temple a Dieu pour base et pour cime les rois ;
Dieu croule si les rois tombent.


AUTRE ÉVÊQUE

La foule est faite
Pour le maître, qu'il soit soldat, juge ou prophète ;
Le prêtre est le premier des maîtres ; le second
C'est le roi.


AUTRE ÉVÊQUE

Le soc dur fait le sillon fécond ;
Oui, déchirons! Ainsi l'on sème, ainsi l'on fonde ;
Et l'épi sera beau si la plaie est profonde.


AUTRE ÉVÊQUE

Frère, Dieu n'a jamais voulu qu'on le comprît.


AUTRE ÉVÊQUE

Le royaume des cieux est aux pauvres d'esprit;
Donc peu d'écoles, point de science, un seul livre.


AUTRE ÉVÊQUE

Les peuples ont pour loi d'être en bas et de suivre;
Et leur ascension est faite quand vers nous.
Ils montent les degrés dès temples à genoux,


AUTRE ÉVÊQUE

La pensée en dehors du dogme est de l'ivraie.
C'est la justice juste et la vérité vraie
Que j'aflrrme. Anathème à l'homme révolté !


AUTRE ÉVÊQUE

Nous avons dans nos mains la terrible clarté.
Il faut que la lumière éclaire, ou qu'elle brûle.
Le prêtre est infidèle à son Dieu s'il recule
Et si, devant l'impie, il hésite à pencher
Le flambeau jusqu'au tas de paille du bûcher.


LE PATRIARCHE

Ce qu'on nomme aujourd'hui liberté, c'est l'abîme.
Et c'est là que dit l'effrayant Kéroubime
Debout sur le mur noir de l'infini. Croyez.
Soyez des coeurs tremblants, soyez des fronts ployés,
Obéissez. Le prince est un prêtre ; le prêtre
Est un prince. Vouloir comprendre, vouloir être,
Vouloir penser, c'est faire obstacle à Dieu. Vivants
Qui sous l'énormité redoutable des vents
Résistez, vous avez des âmes insensées.
Dieu maudit vos efforts, vos travaux, vos pensées,
Et votre raison, soeur de l'antique péché,
Et votre vain progrès, sinistrement léché
Par la langue de feu qui sort du lac de soufre.
Voilà les vérités qui jaillirent du gouffre
Le jour où sur l'Horeb le tonnerre a brillé.


LE PAPE

Frères, figurez-vous, - je me suis réveillé !


LES ÉVÊQUES

Qu'entendez-vous par là ?


LE PATRIARCHE

Qu'est-ce que tu médites ?


LE PAPE

Je ne crois plus un mot de tout ce que vous dites !


LE PATRIARCHE

Quoi ! vous seriez l'horrible et vivant démenti
De vos prédécesseurs glorieux ?


LE PAPE

J'ai senti
Un mécontentement inquiétant dans l'ombre.


LE PATRIARCHE

Le pilote aveuglé, c'est le vaisseau qui sombre.
Ne changez pas de route! O Père, n'allez pas
Du côté de la nuit, du côté du trépas !


LE PAPE

Je marche vers la vie.


LE PATRIARCHE

Il faudra rendre compte.


LE PAPE

Certes !


LE PATRIARCHE

Songez au ciel. Vous en tombez.


LE PAPE

J'y monte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Victor HUGO (1802-1885) LE PATRIARCHE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: