PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:04

Rappel du premier message :

Titange


Ça, c'est un vrai conte de Noël, si y en a un! dit le vieux Jean Bilodeau. Vous
en auriez pas encore un à nous conter, Jos? Vous avez le temps d'icitte à la 
messe de Mênuit.

-C'est ça, encore un, père Jos! dit Phémie Boisvert. Vous en sauriez pas un
sus la chasse-galerie, c'te machine dont vous venez de parler?
-Bravo! s'écria tout le monde à la ronde, un conte de Noël sus la 
chassegalerie!
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:05

-Mais, Titange, mon vieux, que je dis, t'as donc pas peur du bon Dieu?
-Peur du bon Dieu! que dit le chéti en éclatant de rire. Il est pas par icitte, 
le bon Dieu. Vous savez pas qu'on l'a mis en cache à la chapelle des Forges?... 
Par en-bas, je dis pas; mais dans les hauts, quand on a pris ses précautions, 
d'abord qu'on est ben avec le Diable, on est correct.
-Veux-tu te taire, réprouvé! que j'y dis.
-Voyons, faites donc pas l'habitant, père Jos, qu'y reprend. Tenez, je m'en vas
vous raconter comment que ça se trime, c't'affaire-là.
Et pi, tout en piquant son plançon comme si de rien n'était, Titange se mit à 
me défiler tout le marmitage. Une invention du Démon, les enfants! Que j'en frémis
encore rien que de vous répéter ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:05

Faut vous dire que la ville de TroisRivières, mes petits coeurs, si c'est une
grosse place pour les personnes dévotieuses, c'est ben aussi la place pour les 
celles qui le sont pas beaucoup. Je connais Sorel dans tous ses racoins; j'ai été au 
moins vingt fois à Bytown, « là où c'qu'y s'ramasse ben de la crasse », comme dit la
chanson; eh ben, en fait de païens et de possédés sus tous les rapports, j'ai 
encore jamais rien vu pour bitter le faubourg des Quat'-Bâtons à Trois-Rivières. 
C'est, m'a dire comme on dit, hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:05

C'que ces flambeux-là sont capables de faire, écoutez : quand ils partent
l'automne, pour aller faire chanquier sus le Saint-Maurice, ils sont ben trop
vauriens pour aller à confesse avant de partir, c'pas; eh ben comme ils ont 
encore un petit brin de peur du bon Dieu, ils le mettent en cache, à ce qu'y disent.
Comment c'qu'y s'y prennent pour c't'opération-là, c'est c'que je m'en vas vous
espliquer, les enfants -au moins d'après c'que Titange m'a raconté.
D'abord y se procurent une bouteille de rhum qu'a été remplie à mênuit, le jour
des Morts, de la main gauche, par un homme la tête en bas. Ils la cachent comme 
y faut dans le canot et, rendus aux Forges, y font une estation. C'est là que se
manigance le gros de la cérémonie.
La chapelle des Forges a un perron de bois, c'pas; eh ben, quand y fait ben
noir, y a un des vacabonds qui lève une planche pendant qu'un autre vide la
bouteille dans le trou en disant :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

-Gloria patri, gloria patro, gloria patrum!
Et l'autre répond en remettant la planche, à sa place :
-Ceusses qu'ont rien pris, en ont pas trop d'une bouteille de rhum.
-Après ça, que dit Titange, si on est correct avec Charlot, on a pas besoin
d'avoir peur pour le reste de l'hivernement. Passé la Pointe-aux-Baptêmes, y a 
pus de bon Dieu, y a pus de saints, y a pus rien! On peut se promener en chasse-
galerie tous les soirs si on veut. Le canot file comme une poussière, à des centaines 
de pieds au-dessus de terre; et d'abord qu'on prononce pas le nom du Christ ni de 
la Vierge, et qu'on prend garde de s'accrocher sus les croix des églises, on va où
c'qu'on veut dans le temps de le dire. On fait des centaines de lieues en 
criant :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

Jack!
-Et pi t'as envie de partir sus train-là à soir? que j'y dis.
-Oui, qu'y me répond.
-Et pis tu voudrais m'emmener?
-Exaltement. On est déjà cinq; si vous venez avec nous autres, ça fera six:
juste, un à la pince, un au gouvernail et deux rameurs de chaque côté. Ça peut 
pas mieux faire. J'ai pensé à vous, père Jos, parce que vous avez du bras, de 
l'oeil pi du spunk. Voyons, dites que oui, et j'allons avoir un fun bleu à soir.
-Et le saint jour de Noël encore! Y penses-tu? que je dis.
-Quins! c'est rien que pour le fun; et le jour de Noël, c'est une journée de 
fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

La veille au soir surtout.
Comme vous devez ben le penser, les enfants, malgré que Jos Violon soye pas
un servant de messe du premier limaro, rien que d'entendre parler de choses
pareilles, ça me faisait grésiller la pelure comme une couenne de lard dans la
poêle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

Pourtant, faut vous dire que j'avais ben entendu parler de c't'invention de 
Satan qu'on appelle la chasse-galerie; que je l'avais même vue passer en plein jour
comme je vous l'ai dit, devant l'église de Saint-Jean-Deschaillons; et je vous
cacherai pas que j'étais un peu curieux de savoir comment c'que mes guerdins 
s'y prenaient pour faire manoeuvrer c'te machine infernale. Pour dire comme de 
vrai, j'avais presquement envie de voir ça de mes yeux.
-Eh ben, qu'en dites-vous, père Jos? que fait Titange. Ça y est-y?
-Ma frime, mon vieux, que je dis, dit-il, je dis pas que non. T'es sûr que y a
pas de danger?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

-Pas plus de danger que sus la main; je réponds de toute!
-Eh ben, j'en serons, que je dis. Quand c'qu'on part?
-Aussitôt que le boss dormira, à neuf heures et demie au plus tard.
-Où ça?
-Vous savez où c'qu'est le grand canot du boss?
-Oui.
-Eh ben, c'est c'ty-là qu'on prend; soyez là à l'heure juste. Une demi-heure
après, on sera cheux le bom' Câlice Doucet. Et pi, en avant le quick step, le
double-double et les ailes de pigeon! Vous allez voir ça, père Jos, si on en 
dévide une rôdeuse de messe de Mênuit, nous autres, les gens de Trois-Rivières...
Et en disant ça, l'insécrable se met à danser sus son plançon un pas 
d'harlapatte en se faisant claquer les talons, comme s'il avait déjà été dans le milieu de 
la place cheux le bom' Câlice Doucet, à faire sauter les petites créatures de la 
banlieue de Trois-Rivières.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

Tant qu'à moi, ben loin d'avoir envie de danser, je me sentais grémir de peur.
Mais vous comprenez ben, les enfants, que j'avais mon plan.
Aussi, comme dit monsieur le Curé, je me fis pas attendre. À neuf heures et
demie sharp, j'étais rendu avant les autres et j'eus le temps de coller en 
cachette une petite image de l'Enfant Jésus dret sour la pince du canot.
-Ça c'est plus fort que le Diable, que je dis en moi-même; et j'allons voir 
c'qui va se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:06

-Embarquons, embarquons vite! que dit Titange à demi haut à demi bas, en
arrivant avec quatre autres garnements et en prenant sa place au gouvernail. 
Père Jos, vous avez de bons yeux, mettez-vous à la pince et tenez la bosse. Les 
autres, aux avirons! Personne a de scapulaire sus lui?
-Non.
-Ni médailles?
-Non.
-Ni rien de béni, enfin?
-Non, non, non!
-Bon! Vous êtes tous en place? Attention là, à c't'heure! et que tout le monde
répète par derrière moi: « Satan, roi des Enfers, enlève-nous dans les airs! 
Par la vertu de Belzébuth, mène-nous dret au but! Acabris, acabras, acabram, fais-nous
voyager par-dessus les montagnes! » Nagez, nagez, nagez fort... à c't'heure!
Mais j't'en fiche, on avait beau nager, le canot grouillait pas.
-Quoi c'que ça veut dire, ça, bout de crime? que fait Titange. Vous avez mal
répété: recommençons!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange   Jeu 13 Juin - 6:07

Mais on eut beau recommencer, le canot restait là, le nez dans la neige, comme
un corps sans âme.

-Mes serpents verts! que crie Titange en lâchant une bordée de sacres; y en a
parmi vous autres qui trichent. Débarquez les uns après les autres, on voira 
ben.

Mais on eut beau débarquer les uns après les autres, pas d'affaires! la machine
partait pas.

-Eh ben, j'y vas tout seul, mes calvaires! et que le gueulard du Saint-Maurice
fasse une fricassée de vos tripes! « Satan roi des Enfers... » Exétéra.
Mais il eut beau crier: « Fais-moi voyager par-dessus les montagnes »,
bernique! le possédé était tant seurement pas fichu de voyager par-dessus une
clôture.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Titange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: