PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53

IX
En entrant, la jeune institutrice courut embrasser la mère de Maurice.
C’était une habitude de tous les jours; mais, soit grâce à la journée
d’absence, soit pour autre cause, l’aveugle ne put s’empêcher de remarquer en elle-même,
que « sa petite Suzanne » l’embrassait, ce soir-là, avec une effusion toute
particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53

-Oh! la belle messe de Minuit que nous avons eue, mame Flavigny!
s’écrièrent fermiers et fermières -Philippe Gendreau, Marcel Benoît, Lisette et
Julie -en s’approchant de la table qui croulait presque sous les mets robustes
et succulents de nos compagnes, rangés avec art par « la Louise » et la petite
bonne de Suzanne, à côté des pyramides monumentales de croquignoles, saupoudrées de
sucre blanc -le gâteau national sans lequel un réveillon de Noël serait
incomplet sur les bords du Saint-Laurent!
Et bientôt, au milieu des rires et des éclats de voix joyeuses, la bombance
commença, après le bénédicité prononcé dévotement par l’aveugle sur cette table
autour de laquelle venait de s’asseoir tout ce qu’elle aimait au monde.
-Oui, une belle messe de Minuit! dit le docteur. Avez-vous remarqué comme
le curé paraissait de bonne humeur?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53


-Et quel beau chant! ajouta timidement Maurice.
Suzanne leva les yeux sur lui.

Le peintre était assis auprès de sa mère et à l’autre bout de la table, la
jeune femme avait modestement pris place auprès de son cousin.
-Oui, oui, oui, oui, oui! c’est parfait comme ça; s’écria Philippe Gendreau;
mais on prend rien pendant ce temps-là, nous autres. Allons donc, les messieurs
et les petites dames -sauf vot’ respect, mame Flavigny -si on prenait une petite
santé entre nous autres? Ne serait-ce que pour avoir un petit speech de M.
Maurice!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53


-Ça, c’est une idée! ne manqua pas d’appuyer Marcel Benoît.
-Alors, intervint le docteur en se dirigeant du côté où il avait déposé son
paquet en entrant, si c’est comme ça, en avant ma surprise!
Et il revint avec deux bouteilles cachetées, qui, quoi que le lecteur puisse en
penser, n’eurent pas l’air trop dépaysées sur la table de cette pauvre maison
d’école de Contrecoeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53

-C’est, ma foi, du champagne! s’écria Maurice.
-Eh oui; du champagne, et du bon! fit le docteur en clignant de l’oeil avec
l’assurance d’un connaisseur.
-Un banquet alors?
-Les restes de celui que mes confrères carabins m’ont donné la veille de mes
noces, mon fiston! C’est double fête.
Et le jeune médecin, après avoir fait sauter les bouchons et rempli les verres,
leva le sien en s’écriant :
-Mes amis, à la santé, d’abord, de Mme Flavigny; et puis, à celle de mon
brave camarade Maurice, nouveau Messie, qui nous arrive, comme un Enfant-
Jésus, en pleine nuit de Noël!
-Noël! noël! crièrent tous les convives en se levant et en choquant leurs
verres, d’un côté de la table à l’autre.
Suzanne avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:53


Celui à qui l’on venait de porter un toast si cordial se leva à son tour,
pendant que tous les autres reprenaient leurs sièges, et, après avoir vidé son verre :
-Mes amis, commença-t-il, d’une voix émue...
Il s’interrompit.

Une voix délicieuse, la même qui avait tant surpris le jeune peintre à son
entrée dans l’église, une de ces voix qui partent du coeur et qui vont au
coeur, une voix dont le timbre laissait comme transparaître on ne sait quelle fraîcheur
d’émotion sereine, venait de se faire entendre dans une pièce voisine, soutenue
par un petit mélodion dont les sons tremblants et doux se mariaient avec elle d’une
façon charmante.
La voix chantait :
Nouvelle agréable!
Aux dernières notes du joyeux couplet, les applaudissements éclatèrent de tous
côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX   Mer 12 Juin - 9:54

-Noël! noël! cria-t-on de nouveau.
Maurice embrassait sa mère qui pleurait.
Suzanne était revenue prendre sa place à table à côté de son cousin tout ému
lui-même, et baissait la tête en rougissant un peu sous le regard profondément
attendri dont le fils de Mme Flavigny l’enveloppait des pieds à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine IX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: